"Merci maman de ne pas être papa": une pub fait polémique en Allemagne

VideoLa publicité d'une chaîne allemande de supermarchés pour la Fête des mères a viré mercredi à la polémique sur son sexisme supposé, les appels au boycott se répandant sur les réseaux sociaux.

Le spot publicitaire de la société Edeka montre des pères commettant maladresse sur maladresse dans les gestes de la vie quotidienne --donner à manger, aller aux toilettes, etc. -- et se termine sur la voix d'une petite fille disant: "Merci maman de ne pas être papa".

Depuis sa publication sur YouTube dimanche, avant la Fête des mères du 12 mai, la publicité a dépassé le million de vues, frôle les 9.000 commentaires sur la plateforme, dont beaucoup négatifs. Sur Twitter, le boycott de Edeka est devenu le sujet dominant mercredi dans le pays.

Car nombre d'internautes voient dans cette séquence une hostilité prononcée envers les pères, ainsi qu'une image sexiste de la mère et de la famille en général.

"Kinder, Küche, Kirche"
La place de la femme dans la famille et le travail est un sujet sensible au sein de la société allemande, qui n'a pas encore su totalement s'affranchir de son vieux slogan traditionnel "Kinder, Küche, Kirche" ("enfants, cuisine, église"), longtemps utilisé pour désigner le rôle de la femme.

"Avec notre vidéo en ligne 'Nous disons merci', nous ne voulions en aucun cas mal représenter les pères, mais plutôt dire merci à toutes les mères d'une façon exagérée et pleine d'humour à l'occasion de la Fête des Mères", a réagi l'entreprise auprès de l'agence de presse allemande dpa.

D'autres internautes préfèrent s'amuser du hashtag #EdekaBoykott et appréhendent la publicité avec humour, certains ironisant même sur leurs espoirs d'une queue bientôt raccourcie dans les magasins de la chaîne grâce à cette polémique.

  1. Le violentomètre: pour savoir ce qui est acceptable ou non dans votre couple

    Le violentomè­tre: pour savoir ce qui est acceptable ou non dans votre couple

    C’est une petite règle qui doit permettre à celles qui doutent du comportement de leur partenaire de mieux formuler leurs pensées. Le violentomètre reprend les comportements qui sont acceptables ou non dans une relation de couple. Ce thermomètre de la violence se divise en trois parties: les comportements d’une relation saine en vert, ceux qui demandent de la vigilance en orange et les comportements qu’il faut arrêter immédiatement en rouge.
  2. Un groupe Facebook pour lister des hommes "à éviter" fait polémique

    Un groupe Facebook pour lister des hommes "à éviter" fait polémique

    Un groupe Facebook néerlandophone rassemblant plus de 300 femmes et intitulé "Foute mannen" ("mauvais gars", dans le sens d'hommes "à éviter") a conduit un des hommes visés à porter plainte en Flandre, pour harcèlement et atteinte à son honneur. L'information est développée vendredi dans les journaux flamands Het Belang Van Limburg et Het Nieuwsblad, alors qu'on apprend que les agissements du groupe en question vont, selon l'Autorité de protection des données, à l'encontre de la législation européenne veillant au respect de la vie privée.
  3. Une première rue dotée du nom d'une personne transgenre à Bruxelles

    Une première rue dotée du nom d'une personne transgenre à Bruxelles

    Le cycliste transgenre Willy De Bruyn (1914-1989), né Elvira, donnera son nom à la fin de l’Allée verte à Bruxelles, située entre la gare de Bruxelles-Nord et Tour & Taxis. Il s’agira de la première rue de la capitale baptisée du nom d’une personne intersexe et transgenre. La rue Willy De Bruyn sera officiellement inaugurée vendredi après-midi en présence de l’échevine de l’Urbanisme, Ans Persoons (Change.Brussels), et de l’échevin de l’Egalité des chances, Khalid Zian (PS).