Plein écran
© Dr.

Moquée à la plage pour ses rondeurs, elle contre-attaque

Sa séance de bronzette à Maunganui Beach, en Nouvelle-Zélande, Shelly Proebstel s'en souviendra encore longtemps. Moquée pour ses rondeurs par un groupe de garçons à la plage alors qu'elle portait un bikini, la jeune femme leur a répondu via les réseaux sociaux. Sa lettre est devenue virale et elle a reçu le soutien de milliers d'internautes.

"A ceux qui m'ont montré du doigt et qui se sont moqués de moi lorsque j'ai retiré mon sarong (ndlr. longue pièce d'étoffe, drapée à la manière d'une jupe), je vous dis très clairement: Fuck you!" lance la jeune femme sur sa page Facebook Bald and Beautiful. "C'est à cause d'imbéciles comme vous que certaines personnes ne se sentent pas bien dans leur corps. Vous contribuez à ce que certaines femmes n'osent plus porter un bikini, une jupe courte ou un top". 

Shelly poursuit son coup de gueule et ne mâche pas ses mots. "A cause de ce genre de comportement, il y a des gens qui se laissent mourir de faim pour avoir une ligne de mannequin. Certaines femmes portent toute l'année de longues manches par peur de montrer leurs bras. D'autres deviennent anorexiques, obèses, boulimiques, s'automutilent ou se suicident. Et je peux continuer...(...) Bien sûr, on ne peut pas rejeter la faute que sur vous mais vous êtes en partie responsables. Si un jour vous vous retrouvez face à la même situation, réfléchissez à la souffrance que vous pouvez engendrer. Tout le monde n'a pas une carapace pour se protéger".

Et la jeune femme de conclure: "Je ne vais pas mentir. Pendant une fraction de seconde, je me suis demandée si j'allais me rhabiller ou pas. Mais je me suis rappelée une leçon de vie qu'on m'avait apprise. Alors, j'ai levé la tête, j'ai sorti mon ventre et j'ai porté ce bikini avec fierté".

Après ce message, la jeune femme a reçu le soutien massif des internautes, ce qui lui a fait très chaud au cœur. Certaines personnes lui ont toutefois fait remarquer qu'il ne fallait pas pour autant glorifier l'obésité ou le surpoids.

"Je n'ai pas à me justifier mais je souhaite quand même souligner que je suis fit et en bonne santé. Je fais du sport trois fois par semaine, je suis des cours de danse et je fais du yoga. Je participe également à des courses à pied et je vais souvent me promener avec mon chien. Le week-end, je fais des randonnées de 6 km parfois pour mon plaisir", explique-t-elle, tout en précisant que son surpoids n'était pas dû à une mauvaise hygiène de vie mais davantage à son métabolisme.

"Comprenez-moi bien, je ne veux pas faire croire qu'être gros est bien. Tout ce que je veux dire, c'est qu'il ne faut pas juger quelqu'un uniquement sur son apparence. C'est le cœur de mon message. Je ne pourrai pas convaincre tout le monde mais si je peux déjà faire changer d'avis une seule personne, ça en vaut la peine", termine Shelly.