Plein écran
© Capture d'écran

RichMeetBeautiful: le gérant condamné pour incitation à la prostitution

UpdateLe tribunal correctionnel de Bruxelles a reconnu, mercredi matin, le gérant du site Web de rencontres RichMeetBeautiful coupable d'incitation à la prostitution et de diffusion d'une publicité incitant à la prostitution. L'homme a été condamné à une peine de 6 mois de prison avec sursis. Sa société, éditrice du site, a quant à elle été condamnée à une amende pénale de 240.000 euros.

Le site Web RichMeetBeautiful avait diffusé en 2017, à l'Université Libre de Bruxelles (ULB), des publicités proposant à des étudiantes de se faire entretenir par des hommes plus âgés et fortunés.

L'homme d'affaires norvégien condamné
La juge a globalement suivi les réquisitions du ministère public et a condamné Sigurd V., un homme d'affaires norvégien, à une peine de 6 mois de prison avec sursis et à une amende pénale ferme d'un peu plus de 20.000 euros. Elle a également condamné sa société, Digisec Limited, à une amende pénale de 240.000 euros.

Campagne décriée sur le campus de l'ULB
Le gérant et sa société ont été reconnus coupables d'incitation à la prostitution et de diffusion d'une publicité incitant à la prostitution, suite à une campagne publicitaire décriée, lancée en septembre 2017 sur un campus de l'ULB.

Acquittement partiel
Le tribunal les a par contre acquittés d'infraction à la loi contre le sexisme dans l'espace public, constatant que les propos sexistes ne s'adressaient pas à une ou plusieurs personnes clairement définies comme le veut la loi. La juge a également accordé des dommages et intérêts à l'ULB mais a estimé irrecevable la demande d'indemnités de la Communauté française.

5.000 euros versés à l'ULB
Pour le tribunal, il était évident que Sigurd V. et sa société ont voulu se faire connaître auprès de personnes fréquentant l'ULB. Il les a ainsi condamnés à verser un montant de 5.000 euros de dommages et intérêts à l'ULB, comme sollicité par l'avocat de l'institution académique, Me Laurent Kennes. Enfin, le tribunal a ordonné la confiscation définitive du site RichMeetBeautiful, bloqué en Belgique depuis les faits.

Rappel des faits
En septembre 2017, une remorque publicitaire avait circulé autour de l'Université Libre de Bruxelles (ULB), mentionnant: "Un prêt étudiant? Sortez avec un Sugar daddy", invitant ainsi des étudiantes en difficultés financières à fréquenter, contre rémunération, des hommes plus âgés et nantis, via le site Web RichMeetBeautiful.

Dignité humaine 
Le jury d'éthique publicitaire avait à l'époque jugée cette publicité contraire à la dignité humaine, suite à plusieurs plaintes déposées par certains bourgmestres et échevins bruxellois qui, par ailleurs, avaient interdit l'affichage de cette publicité dans l'espace public de leur commune.

Egalement, le site Web avait été fermé par les autorités belges.

"Le bouc-émissaire idéal"
Devant le tribunal, le patron du site Web, Sigurd V., s'était défendu d'avoir incité à la prostitution, se présentant comme le "bouc-émissaire idéal" face au phénomène de la prostitution estudiantine. Son avocat, Me Eric Cusas, avait également considéré que le fait de voir au travers de ce site de rencontres une incitation à la prostitution relevait d'une "vision paternaliste et caricaturale des relations qui peuvent se nouer" entre deux êtres.

Plein écran
© belga
  1. Il y a des choses que personne ne vous dit ni sur la mort, ni sur l’amitié
    7sur7 à Toronto

    Il y a des choses que personne ne vous dit ni sur la mort, ni sur l’amitié

    En mai 2015, Matthew Teague publiait l’article “The Friend: Love is not a big enough word”. Il racontait la fin tragique de sa femme et mère de leurs deux filles. Nicole Teague avait 36 ans quand elle est décédée, en septembre 2014, d’un cancer des ovaires dont elle avait été diagnostiquée deux ans plus tôt. Dans son essai, Matt se souvient avec intensité du jour où il a appris la maladie de son épouse: “Le docteur a été direct: C’est partout, a-t-il dit. Comme si quelqu’un avait plongé un pinceau dans le cancer et avait peint tout son abdomen. J’ai titubé dans le couloir et je me suis effondré.” C’est le meilleur ami du couple, Dane Faucheux, qui l’a relevé. Et il n’a plus jamais cessé de le faire au cours des deux années qui ont suivi.