thinkstock
Plein écran
© thinkstock

"Ton boule, il chamboule!": le meilleur et le pire de la drague en rue

  1. Malgré les reports et déceptions, ils refusent de dire “non” à leur mariage: “Plus que jamais envie de faire la fête”

    Malgré les reports et déceptions, ils refusent de dire “non” à leur mariage: “Plus que jamais envie de faire la fête”

    Depuis un an, la pandémie de coronavirus a bouleversé nos vies. L’occasion pour les journalistes de 7sur7 de dresser un bilan en sondant les secteurs particulièrement affectés. Comment la covid les a-t-elle impactés? Qu’ont ils fait pour s’adapter et comment voient-ils l’avenir? ÉPISODE 12: LES MARIAGES. Leur jour J était programmé en 2020. Une journée qui devait sceller leur union à tout jamais. Mais c’était sans compter la crise sanitaire qui est venue chambouler chacun de leurs plans. Après un, deux voire trois reports et de nombreuses déceptions, certains restent déterminés à célébrer leur amour, soutenus par leurs prestataires qui, malgré le sentiment d’avoir été oubliés par le gouvernement, n'ont qu'une hâte: celle d’unir les amoureux.
  2. Quand la crise fait baisser notre libido: “Pas de panique”

    Quand la crise fait baisser notre libido: “Pas de panique”

    Depuis un an, la pandémie de coronavirus a bouleversé nos vies. L’occasion pour les journalistes de 7sur7 de dresser un bilan en sondant les secteurs particulièrement affectés. Comment la covid les a-t-elle impactés? Qu’ont ils fait pour s’adapter et comment voient-ils l’avenir? ÉPISODE 2: LE COUPLE. La crise du coronavirus et les confinements ont bouleversé l’équilibre de couple, notre intimité, notre sexualité. Un phénomène qui s’explique par différents facteurs: le stress, le côté anxiogène de la situation ou encore le manque d’espace personnel. Comment expliquer et surtout relativiser ces changements? Marie Géonet, Dr. en Psychologie, chercheuse à la HE Vinci et UCLouvain, psychothérapeute et sexologue, analyse la situation. “D'un autre côté, la satisfaction conjugale est relativement bonne”, affirme-t-elle.