Plein écran

Un célibataire a une chance sur 285.000 de trouver l'amour

Plein écran
Plein écran

Les statistiques ne vous disent peut-être pas grand-chose, mais si on vous dit qu'un célibataire n'a qu'une chance sur 285.000 de trouver l'amour de sa vie... là, soudain, les chiffres parlent. Et ce résultat éloquent est le fruit du travail et de la formule d'un mathématicien britannique, Peter Backus.

Calcul
L'étude a pris le mathématicien lui-même comme exemple. C'est avec la fameuse équation de Drake - celle qui a calculé la probabilité de trouver une vie extraterrestre un jour - qu'il a calculé les chances d'un célibataire de trouver son partenaire idéal. Il a limité son choix selon plusieurs critères: des femmes, hétérosexuelles, célibataires, de sa tranche d'âge et résidant à Londres.

Backus a posé comme variable qu'il n'en trouverait à son goût physiquement qu'une sur vingt disponibles en moyenne et que la possibilité d'avoir des "atomes crochus" avec une de ces filles attirantes à ses yeux ne s'éleverait aussi qu'à une chance sur vingt. Toutes ces conditions posées, il les a consignées dans son ordinateur, qui lui a donné comme conclusion que seules 26 femmes à Londres rencontraient ses exigences... A savoir une probabilité de un sur 285.000.

Critères exagérés?
"La possibilité de découvrir une vie extraterrestre est donc cent fois plus élevée que ma chance de découvrir le véritable amour", conclut Peter Backus. "Le résultat de ma formule peut, je crois, aider les célibataires qui sont actuellement à la recherche d'un partenaire et dépriment un peu. L'effet positif de ma formule dépend évidemment de votre capacité à évaluer vos chances et à lire entre les lignes. Et la bonne nouvelle pour les célibataires est que: cela n'est pas de leur faute".

Pas tout à fait de leur faute, dirons-nous, s'ils ont moins de critères discriminatoires que le mathématicien. Si vous êtes attiré(e) par plus d'un célibataire sur vingt que vous rencontrez, ou que vous ne vous arrêtez pas sur le moindre petit défaut d'autrui, cela augmente naturellement vos chances de trouver l'âme soeur... qui se cache parfois très bien. L'équation consacre donc surtout une réalité qu'on vous a sûrement déjà répétée mille fois: à être trop pointilleux sur des détails peu importants, on se ferme beaucoup de portes. (7sur7)