Une boîte de préservatifs impossible à ouvrir seul

VideoIl s'agit du tout premier préservatif à consentement.

Le préservatif de l'entreprise argentine Tulipán innove en la matière. Le boîtier qui renferme le précieux contraceptif ne s'ouvre en effet QUE si deux personnes appuient simultanément sur quatre points de pression situés de chaque côté. Une manière de rappeler que le plaisir réciproque n'est possible que "s'il est consenti": "Si ce n'est pas un oui, c'est un non", insiste Joaquin Campins de l'agence de communication BBDO, responsable de la campagne. 

Consentement et engagement
Ces préservatifs post #MeToo sont distribués gratuitement dans les bars de Buenos Aires et rencontrent un franc succès, précise Slate (source: The Next Web). S'il ne résout pas le problème du viol ni même le "stealthing", le retrait non consenti du préservatif pendant l'acte, il a au moins le mérite d'insister sur l'aspect incontournable du consentement et l'importance de l'engagement des deux parties dans cette relation, qu'elle soit brève ou durable.

Plein écran
© Capture d'écran