Image d'illustration
Plein écran
Image d'illustration © Getty Images

Voici le signe astrologique le plus infidèle

D’après une étude menée par le site de rencontres extra-conjugales Gleeden, notre date de naissance nous prédisposerait à tromper ou pas notre partenaire. Le site a dressé la liste des signes astrologiques les plus infidèles. 

  1. La science a parlé: ces chansons vont vous aider à décrocher un deuxième rendez-vous

    La science a parlé: ces chansons vont vous aider à décrocher un deuxième ren­dez-vous

    Feeling: check. Intérêt pour la personnalité: check. Attirance physique: check. Tous les voyants sont au vert et vous n’avez qu’une seule envie, décrocher un deuxième-rendez-vous? Voici au moins 15 moyens d’y parvenir à coup sûr (ou presque). Merci qui? Merci les psychologues de l’université de McMaster (Canada). Les chercheurs ont fait écouter des chansons à des personnes plongées en plein speed-dating. Chaque titre a été évalué en fonction de son “groove”, de son “plaisir” et de sa “familiarité”. Une note moyenne a ensuite été calculée pour attribuer aux chansons une note “Wow”. Plus cette note était élevée, plus les prétendants paraissaient attirés l’un par l’autre. Compilation.
  2. Plus de ventes de tests de grossesse durant le lockdown: “Peut-être regarder le mauvais côté des choses”

    Plus de ventes de tests de grossesse durant le lockdown: “Peut-ê­tre regarder le mauvais côté des choses”

    Masques, gel hydroalcoolique, paracétamol, vitamines... Les pharmacies ont été prises d'assaut durant le confinement pour l’achat de ces produits. Plus surprenant, Newpharma a constaté une augmentation substantielle d’achats de crèmes solaires, mais aussi et surtout de... tests de grossesse (+152%). Une tendance à interpréter comme le signe d’une activité sexuelle boostée durant le lockdown? Peut-être pas.
  3. “Masque 19”: ce code pour signaler les violences conjugales est-il vraiment connu de nos pharmaciens?

    “Masque 19”: ce code pour signaler les violences conjugales est-il vraiment connu de nos pharma­ciens?

    La période de confinement a mis en lumière un problème de plus en plus important, à savoir les violences conjugales. Pour faire face à ce fléau, le code “Masque 19" a été mis en place permettant aux victimes de se signaler dans les pharmacies du pays. Mais ce système d’alerte est-il connu de tous nos pharmaciens? C’est ce qu’a voulu savoir le collectif belge “Would You React”, qui a mené une expérience sociale autour de cette thématique.