Plein écran
L’acteur Will Smith et sa fille, Willow © EPA

Willow Smith annonce sa bisexualité

Willow Smith  a demandé à sa mère, Jada Pinkett, si elle avait déjà eu une relation sexuelle avec deux autres personnes et la discussion a évolué.

Dans le dernier épisode de “Red Table Talk”, qui place autour d’une table Willow, sa mère et sa grand-mère, la discussion avait pour sujet le polyamour et les relations qui sortent des schémas conventionnels. 

Pour la jeune Willow, “la monogamie empêche de s’élever au-delà du sentiment d’insécurité et de jalousie”. Elle considère toutefois que vivre une relation à quatre serait trop compliqué pour elle. “Tout peut arriver”, dit-elle. Mais quand elle a évoqué la possibilité d’être dans une relation à trois, sa grand-mère a admis que cette idée la mettait mal à l’aise. Jada Pinkett a, au contraire, encouragé sa fille à faire ses expériences et à trouver le schéma qui lui conviendrait le mieux. La fille de Will Smith a embrayé en annonçant:  “J’aime autant les hommes que les femmes, donc je pense que je voudrais avoir un petit ami et une petite amie. Je pense que je pourrais être ‘polyfidèle’ avec ces deux personnes”.

Au cours de cette émission, Jada Pinkett Smith a révélé avoir eu un plan à trois, quand elle était adolescente. Elle a ajouté ne pas avoir beaucoup aimé cette expérience.

Plein écran
La famille Smith au complet, en 2016. © photo_news
  1. Le violentomètre: pour savoir ce qui est acceptable ou non dans votre couple

    Le violentomè­tre: pour savoir ce qui est acceptable ou non dans votre couple

    C’est une petite règle qui doit permettre à celles qui doutent du comportement de leur partenaire de mieux formuler leurs pensées. Le violentomètre reprend les comportements qui sont acceptables ou non dans une relation de couple. Ce thermomètre de la violence se divise en trois parties: les comportements d’une relation saine en vert, ceux qui demandent de la vigilance en orange et les comportements qu’il faut arrêter immédiatement en rouge.
  2. Un groupe Facebook pour lister des hommes "à éviter" fait polémique

    Un groupe Facebook pour lister des hommes "à éviter" fait polémique

    Un groupe Facebook néerlandophone rassemblant plus de 300 femmes et intitulé "Foute mannen" ("mauvais gars", dans le sens d'hommes "à éviter") a conduit un des hommes visés à porter plainte en Flandre, pour harcèlement et atteinte à son honneur. L'information est développée vendredi dans les journaux flamands Het Belang Van Limburg et Het Nieuwsblad, alors qu'on apprend que les agissements du groupe en question vont, selon l'Autorité de protection des données, à l'encontre de la législation européenne veillant au respect de la vie privée.
  3. Une première rue dotée du nom d'une personne transgenre à Bruxelles

    Une première rue dotée du nom d'une personne transgenre à Bruxelles

    Le cycliste transgenre Willy De Bruyn (1914-1989), né Elvira, donnera son nom à la fin de l’Allée verte à Bruxelles, située entre la gare de Bruxelles-Nord et Tour & Taxis. Il s’agira de la première rue de la capitale baptisée du nom d’une personne intersexe et transgenre. La rue Willy De Bruyn sera officiellement inaugurée vendredi après-midi en présence de l’échevine de l’Urbanisme, Ans Persoons (Change.Brussels), et de l’échevin de l’Egalité des chances, Khalid Zian (PS).