Plein écran
© belga

André Dussollier honoré par les Magritte du Cinéma

L'Académie André Delvaux, organisatrice de la cérémonie des Magritte du Cinéma, a décerné samedi un Magritte d'honneur à l'acteur André Dussollier, en présence de Lucas Belvaux, réalisateur de "Chez Nous" dans lequel le Français incarne un médecin qui recrute une infirmière pour figurer sur la liste d'un parti politique d'extrême droite.

Après une "standing ovation", André Dussollier a pris la parole pour tenir un discours teinté de sarcasme. "Lucas Belvaux s'est permis de mettre en péril un parti politique en tête de tous les sondages", a-t-il déclaré en référence aux vives critiques dont a fait l'objet le dernier long métrage du réalisateur belge de la part du Front National en France. "Je me demande si je ne vais pas être contraint de vous demander l'asile politique", a poursuivi l'acteur.

Homme de théâtre et de cinéma, André Dussollier a tourné pour des pointures telles que François Truffaut, Jean-Paul Rappeneau, Alain Resnais, Jacques Doillon ou encore Claude Lelouch.

Doté d'une riche filmographie tout en menant en parallèle une carrière sur les planches, le comédien compte notamment à son palmarès "Trois hommes et un couffin" de Coline Serreau (1985), "Tanguy" d'Étienne Chatiliez (2001), "36 Quai des Orfèvres" d'Olivier Marchal (2004) et "Ne le dis à personne" de Guillaume Canet (2006). C'est également sa voix qui, en off, jalonne "Le Fabuleux Destin d'Amélie Poulain" de Jean-Pierre Jeunet (2001).

"44 ans de carrière, plus de 90 films, 22 pièces de théâtre, 3 César, 1 Molière... ce sont les chiffres éloquents du prestigieux parcours d'André Dussollier", souligne l'Académie André Delvaux.