Plein écran
Maggie De Block et Denis Ducarme © photo_news

Bonne nouvelle pour les artistes

Les quelque 38.000 artistes dénombrés dans le pays peuvent désormais gérer en ligne les tracasseries administratives liées à l'enregistrement de leurs prestations, ont annoncé mercredi les ministres des Affaires sociales Maggie De Block (Open Vld) et des Indépendants Denis Ducarme (MR). Ils sont à l'initiative du développement du site www.artistatwork.be créé pour ce public.

"L'application permet de réduire les tracasseries administratives liées à l'enregistrement des prestations artistiques, à la demande d'une carte "artiste", d'un visa "artiste" ou encore à la déclaration d'activité indépendante", a expliqué la ministre des Affaires sociales.

Un artiste sur deux est indépendant
Un artiste sur deux est un indépendant. Selon Denis Ducarme, cette catégorie d'artistes a pu, à ce titre, bénéficier des mesures prises durant la législature qui s'achève, pour diminuer les cotisations et renforcer la protection sociale de l'ensemble des indépendants. D'autres mesures plus spécifiques ont également été prises afin de clarifier et simplifier le statut des artistes.

Simplification administrative
"La mise en place de la plate-forme Artist@work vient compléter ces réformes positives. Cette simplification administrative leur permettra désormais de s'informer et réaliser leurs démarches administratives en ligne, ce qui leur permettra aussi de consacrer davantage de temps à leur activité artistique", a ajouté le ministre des Indépendants. Pour d'autres, des prestations occasionnelles signifient une source irrégulière de revenus.

Protection sociale 
Selon Maggie De Block, grâce à ce statut particulier, les artistes pourront compter sur une protection sociale minimale, même pendant les périodes incertaines comptant moins de prestations. A cet effet, ils peuvent entre autres introduire une demande de visa d'artiste auprès de la Commission Artistes. Près de 1.000 artistes disposent aujourd'hui d'un tel visa.

Plafond autorisé
Par ailleurs, certains artistes ne perçoivent qu'une petite rémunération pour leurs prestations. Les montants jusqu'à 128,93 euros par jour ne doivent pas être déclarés car ils sont considérés comme un défraiement. Cela vaut pour maximum 30 jours par an.

Carte "artiste"
Avant de pouvoir bénéficier de ce régime, l'artiste doit être en possession d'une carte "artiste" sur laquelle il doit noter ces défraiements. Ces cartes doivent également être demandées auprès de la Commission Artiste, qui se charge ensuite de les délivrer. En revanche, un artiste qui souhaite travailler comme indépendant peut faire constater son statut d'indépendant par la Commission Artiste en introduisant une déclaration d'activité indépendante. Ils sont une septantaine dans ce cas.