Plein écran
Olivier Poivre d'Arvor et Mathieu Gallet © getty

"Du jour au lendemain" supprimée par France Culture

L'émission quotidienne d'Alain Veinstein sur France Culture, "Du jour au lendemain", qui durait depuis 29 ans, va être supprimée à la rentrée, a indiqué samedi France Culture, qui a refusé de diffuser vendredi sa dernière émission, un plaidoyer de l'animateur-producteur.

Alain Weinstein, 71 ans, l'une des voix historiques de la station, animait depuis 1985 cette émission d'entretien avec un écrivain de 35 minutes, qui était diffusée du lundi au vendredi à minuit. Pour sa dernière émission vendredi, il avait enregistré une émission avec lui-même pour dernier invité, où il fustigeait dans un long monologue la violence du monde de la radio, mais le patron de France Culture, Olivier Poivre d'Arvor, a décidé de ne pas la diffuser, a indiqué Alain Veinstein au Monde de samedi, dénonçant "une censure rarissime à la radio".

Dans un mail, Olivier Poivre d'Arvor lui a notifié ce refus en arguant que "trente-cinq minutes de récits subjectifs, et de discussions internes ne regardent en rien l'auditeur". "L'an dernier, on avait déjà essayé de me faire partir, en mettant en avant mon âge", avait commenté le producteur dans Télérama cette semaine. "Cette fois, on argue de la nécessité de faire des économies, de l'impossibilité de diffuser des émissions fraîches passé minuit".

France Culture a fait valoir que la radio "s'était entendue avec Alain Veinstein sur l'arrêt de son émission depuis plus d'un an" et que "ce dernier avait accepté le principe d'un nouveau rendez-vous annuel de 40 émissions pour la grille d'été" de 2015. "Nous en étions à convenir des modalités de cette nouvelle collaboration quand Alain Veinstein a choisi de rompre le contrat et de transformer la dernière émission de Du jour au lendemain - censée accueillir un écrivain - en un monologue de 35 minutes sur sa propre situation professionnelle", ajoute la station.

"Une radio de service public n'est ni une antenne privée, ni le lieu de plaidoyer pro-domo, et ce pas plus pour Alain Veinstein que pour aucun d'entre nous (...). Assurer le renouvellement des générations à l'antenne, c est aussi conforter l'avenir de France Culture", poursuit-elle.

Radio France, qui vient d'accueillir Matthieu Gallet comme nouveau président, va supprimer à la rentrée plusieurs émissions diffusées depuis longtemps, dont celle de Daniel Mermet, 71 ans, "Là-bas si j'y suis", installée depuis 25 ans sur France Inter. Samedi, 250 auditeurs se sont rassemblés devant la Maison de la Radio à Paris pour réclamer le retour de l'émission et une pétition a été lancée sur internet, qui a déjà recueilli plus de 30.000 signatures.