Plein écran
© ap

Interview avec Chris Martin: "Ce n'est plus aussi facile"

"Je suis désolé, je suis en retard", s'excuse l'homme le moins macho du rock, alors qu'il a deux minutes d'avance. C'est Chris Martin, de Coldplay, qui s'avance. L'artiste de 34 ans, leader de l'un des groupes les plus populaires du monde, entre dans la cage aux lions avec Mylo Xyloto puisque, comme il le dit, vendre des albums est maintenant vraiment moins facile que dans les années '80 ou '90.

Plein écran
© reuters
Plein écran
© epa
Plein écran
© reuters
Plein écran
© epa

La promotion autour de Mylo Xyloto, le nouvel album de Coldplay, est bien en marche et témoigne de l'immense attente que le groupe de rock britannique a créée. Un album qui est un véritable enjeu pour le groupe. Coldplay est en effet probablement l'un des seuls groupes de rock à pouvoir concurrencer les plus grands artistes pop. C'est aussi l'un des seuls groupes qui essaie encore vraiment de produire un album, en le soignant et en le peaufinant, dans un monde où les téléchargements sur iTunes ne cessent d'augmenter.

"C'est un album conceptuel. Voyez ça comme une histoire d'amour dans une dystopie orwellienne. Le message est un message d'espoir dans du béton.", explique Chris.

Cette dystopie orwellienne est donc notre société. Les graffitis qu'on retrouve partout sur l'artwork de Mylo Xyloto sont un indice.
"C'est ce qu'on voit partout quand on parcourt le monde. On ne voit presque que des grandes villes. Les graffitis c'est une des choses qu'on voit de notre bus. C'est la manière dont la jeunesse exprime sa frustration, de manière colorée et jolie, dans un monde fait de béton."

Que Martin doive explique le concept de Mylo Xyloto est aussi un signe. Honnêtement, on ne l'avait pas reconnu dans les chansons.
"On n'est pas un groupe à slogans politiques. On est meilleurs pour les émotions. Le concept est en fait un concours de circonstances. Ce qui importe, c'est que toutes les chansons aient été écrites avec le même état d'esprit. Après, la question c'était de bien classer les chansons, de leur donner un ordre logique sur l'album. Et, en fait, ça a fait une histoire."

Avec un message, donc. Mais est-ce que Coldplay n'est pas un peu trop passif sur ce plan-là? Il semblerait que le groupe ait été plus engagé dans ses débuts.
"Non, ce n'est pas le cas, selon moi. Je ne suis pas voyant, je ne l'ai jamais été, donc je ne sais pas d'où ça vient. Si quelque chose a changé, alors c'est parce qu'on a décidé de concentrer nos efforts dans un nombre de choses très concrètes. C'est écrit sur notre site web." (Sur le site de Coldplay, on trouve des liens vers Oxfam et Client Earth).

On a déjà reproché à Coldplay de verser dans le populisme musical.
"Bah, on s'est déjà mis d'accord sur le fait que, pour tout ce qu'on fait, il y a toujours des gens qui trouvent un côté négatif."

Mais pourquoi Coldplay récolte-t-il autant d'injures?
"Je suppose que c'est dû à une combinaison de choses. Le timing en est une. On a fait des pas cruciaux dans notre carrière au moment où internet a pris de l'ampleur, là où tout le monde a compris qu'il avait le droit de dire ce qu'il pense. Je ne vais pas nier qu'on a eu du mal avec ça. Ce n'est pas sympa d'être confronté à des milliers de gens qui disent explicitement qu'ils vous détestent." (Chris Martin fait allusion à la très populaire page Facebook intitulée 'I hate Coldplay so much it makes me want to cry')

"Mais vient un moment où vous vous dites 'well, fuck it', on ne va pas se limiter à cause de ça, on va faire notre truc comme d'habitude et on le fera pour les gens qui trouvent ce qu'on fait sympa."

Il n'y a pas de plus gros cliché dans le monde du rock que celui-là, Chris. Radiohead et Lady Gaga disent aussi qu'ils travaillent pour ceux qui aiment leur musique, et tant pis pour les autres.
"Non, ce n'est pas si simple. Honnêtement, je veux vraiment que les gens qui dépensent de l'argent pour nous soient contents. Avec Coldplay, on ne fait pas d'albums pour nous, ni pour l'idée de vendre des millions de disques, ni pour sauver EMI, et sûrement pas pour plaire aux critiques. On fait des albums en partant de l'idée que si quelqu'un dépense son argent pour un disque ou un concert, alors on veut que ce disque ou ce concert ait l'air soigné."

Coldplay, votre serviable ami pop!
"C'est comme ça. Tu travailles pour ton public. Bruce (Springsteen) c'est le meilleur exemple à ce sujet. Tous mes héros n'ont pas cette éthique. On doit divertir. Les gens ont aujourd'hui beaucoup d'options pour décider de ce qu'ils font pendant leur temps libre. Si ils choisissent de le passer avec nous, alors on doit faire attention à ce qu'ils ne le regrettent pas."

Ca ne correspond pas vraiment à la mentalité artistique.
"C'est de la musique pop. Et c'est du divertissement. La nuance c'est qu'on fait quelque chose dont les gens pourront profiter, pas quelque chose qu'ils devront approuver."

Vous dites que le groupe n'a pas pris plus de quatre semaines de vacances. Mylo Xyloto a été créé en 18 mois et vous devez maintenant promouvoir l'album, aller d'interview en interview, tout en continuant vos activités annexes. Beaucoup de groupes ne se mettent pas une telle pression.
"Pour nous, ça fait partie de la totalité de l'album. On n'a jamais eu de problème avec ça. C'est un défi, mais ça en vaut la peine. Le résultat, c'est que des milliers de Belges sont présents dans un champ entrain de chanter. On est convaincus que l'ensemble du disque est plus important que les détails. En plus, c'est notre cinquième disque, et il n'y a pas vraiment de raison de ne pas continuer. Tout le monde dans le monde de la musique doit un peu se soutenir en ce moment. Coldplay et la presse ont besoin l'un de l'autre. Ce n'est pas aussi facile que dans les années '80 ou '90."

Vous êtes bien trop gentil, les gens vont trouver ça suspect, Chris.
"On est généralement reconnaissants de pouvoir faire ce qu'on fait. Et on veut continuer à faire ça. Depuis que Coldplay existe, on a vu la moitié des groupes qui montaient disparaître. Même des groupes qui étaient gigantesques quand on a commencé."

Coldplay est-il le nouveau U2 des vingt prochaines années?
"Ah, peut-être un jour on le sera pour un an. La trace que laisse U2 est une très belle voie à suivre. J'adore U2. Mais c'est peu probable que... On n'a pas encore... bon, en fait je ne sais pas vraiment ce que je dois répondre à ça."

Vous allez bientôt commencer une longue tournée mondiale.
"Une PROBABLE longue tournée mondiale. Pour ce que j'en sais, il n'y a pas encore eu de décision là-dessus."

Mais elle ne s'arrête quand même pas le 21 décembre? (Cette date est la dernière annoncée sur le site de Coldplay)
"On verra. Je ne suis pas le seul à décider de ça."

Est-ce que Coldplay est si démocratique que ça, alors?
"En fait oui, c'est certain quand il s'agit de choses comme ça."

Mais la scène, c'est quand même là où Coldplay est le meilleur. Je ne peux pas vous imaginer comme un groupe qui ne fait que du studio.
"C'est vrai. Dites-le aux autres quand vous sortez."

On se voit de nouveau dans deux ans?
"J'espère. Mais pour être honnête, je ne sais pas. On va voir. Tout est provisoire. Ce n'est pas comme si j'avais quinze chansons prêtes en poche." (mvl/bs/mlb)