Plein écran
© afp

La dernière séance d'Eddy Mitchell

Le chanteur français Eddy Mitchell, 69 ans, a achevé sa tournée d'adieux lundi soir, après un troisième concert consécutif donné sur la prestigieuse scène parisienne de L'Olympia. Cet adieu aux planches ne devrait toutefois pas l'empêcher d'enregistrer de nouveaux albums, la préparation du suivant étant d'ailleurs déjà prévue pour l'année prochaine. On le verra encore au cinéma également, puisqu'il rejoint le tournage en cours d'Etienne Chatiliez pas plus tard que ce mardi.

Plein écran
© afp
Plein écran
© afp

"L'âge a motivé cette décision (de renoncer à la scène)", a expliqué Eddy Mitchell au Figaro. "Je fais des tournées depuis cinquante ans (...) J'ai 69 ans. Je me produis toutes les quatre-cinq saisons. Si on compte bien, j'aurai 73 printemps la prochaine fois. Je ne saurai peut-être pas faire ce que je fais aujourd'hui. Je ne redoute pas d'être un vieux chanteur, mais je ne ferai pas la tournée de trop", a développé l'artiste. "Beaucoup de spectateurs me disent que c'est dommage", a-t-il ajouté. "Je n'ai la nostalgie de rien, sinon celle des bons moments passés. Mais il ne s'agit pas du tout d'une nostalgie qui conduit certaines personnes à affirmer: "C'était mieux avant"", a précisé Schmoll.

Lundi soir, Monsieur Eddy a repris ses plus grands succès (de "Sur la route de Memphis" à "Pas de boogie woogie", en passant par "Toujours un coin qui me rappelle", "Couleur menthe à l'eau" et "Lèche-bottes blues"), avant d'être salué par son public reprenant en coeur "Ce n'est qu'un au revoir"... (SC)

Plein écran
© afp