Plein écran
© Photo News

La mauvaise expérience de Sophie Davant avec le botox

Adepte de la chirurgie esthétique, Sophie Davant est revenue sur sa première expérience du botox qui ne semble pas lui avoir laissé un bon souvenir... 

Cet été,  Sophie Davant qui était en vacances en Bretagne et loin des plateaux télé, en profitait pour laisser sa peau et ses cheveux respirer. Sur l’une de ses dernières publications Instagram, l’animatrice Sophie Davant se dévoilait au naturel

Se montrer sans filtre, un exercice qui peut s’avérer simple mais qui n’est pas si évident pour l’animatrice France 2 qui fait un métier de l’image. Invitée de RTL il y a peu, Sophie Davant s’est d’ailleurs confiée sur son physique et son rapport à la chirurgie esthétique. “Je suis obligée de faire attention à mon apparence. Évidemment, je prends soin de ma peau. Évidemment, je fais des petits soins. Évidemment, il m’arrive de faire des petites piqûres d’acide hyaluronique ou de botox de temps en temps, comme tout le monde.”

Une bouche difforme 

La présentatrice d’Affaire Conclue est aussi revenue sur sa première expérience du botox. “Le plus dur dans la vie c’est d’apprendre à dire non. De manière générale, pour tout”, a-t-elle lâché avant de raconter une anecdote. “Un jour j’accompagne un ami dans une clinique assez véreuse. (...) Juste avant de partir, le gars me dit ‘vous ne voulez pas une petite piqûre autour des lèvres?’. Je n’avais pas du tout prévu de venir pour me faire faire quoi que ce soit. Et je ne sais pas du tout pourquoi: je n’ai rien dit”.

Sophie Davant se souvient avoir eu pour résultat “une espèce de bouche énorme”,  déformée car l'intervention n’avait pas bien été réalisée selon elle. “Mon mari et mes enfants ont hurlé (…) Il a fallu affronter William Leymergie qui ne m’a pas ratée. Et moi je n’ai trouvé, comme seule parade, que le fait de rire.” 

  1. Le jour où sa grand-mère lui a demandé de l’aider à mourir, Alain a décroché le rôle de sa vie

    Le jour où sa grand-mè­re lui a demandé de l’aider à mourir, Alain a décroché le rôle de sa vie

    Alain est acteur. C’est en tout cas comme ça qu’il se définit après avoir joué un cadavre dans un téléfilm diffusé sur TF1. Depuis, sa carrière est au point... mort. Alain n’a pas beaucoup de projets si ce n’est de rendre visite à sa grand-mère aux Magnolias, la maison de retraite “aux murs en placo repeints dans un jaune poussin se voulant positif, mais que l’usure provoquée par le temps a rendu morose à souhait”.