Plein écran
© AP

Mike Tyson construit un village vacances pour fumeurs de cannabis

L’an­cien cham­pion du monde de boxe des poids lourds Mike Tyson s’est lancé depuis trois ans dans le busi­ness du cannabis. Comme le révèle Canna­tech Today, il va lancer un énorme “village vacances” pour fumeurs de la substance qui verra le jour cet été.

À travers son groupe Tyson Holis­tic Holdings, l’ex-boxeur inves­tit dans toutes sortes de produits déri­vés du canna­bis. Cons­truit dans le désert de Cali­for­nie du Sud, le “Tyson Ranch” va être gigantesque. Il compren­dra un grand hôtel, un terrain de camping de luxe, un centre de recherche et une petite univer­sité privée. 

“J’ai combattu pendant plus de 20 ans, et mon corps est resté très marqué. J’ai subi deux opéra­tions et j’uti­lise la marijuana pour calmer mes nerfs et apai­ser la douleurs… Avant ça, les méde­cins m’avaient mis sous opioïdes et ça m’a foutu en l’air”, explique Mike Tyson.

C’est pour ces raisons que le champion a décidé de construire ce centre de relaxation original. Il est également soutenu par des parrains du milieu comme Snoop Dogg ou Wiz Khalifa. 

Mike and his buds.

31.9k Likes, 626 Comments - Tyson Ranch (@tysonranchofficial) on Instagram: "Mike and his buds."

Hotboxin with @miketyson and @wizkhalifa drops Monday 6/3. Who do you think smoked more, Wiz or Champ? @hotboxinpodcast

4,029 Likes, 68 Comments - Tyson Ranch (@tysonranchofficial) on Instagram: "Hotboxin with @miketyson and @wizkhalifa drops Monday 6/3. Who do you think smoked more, Wiz or..."

  1. Elle est belle et elle “a un nom”. Violée, elle fait face à un choix horrible: se taire ou être lynchée
    Interview

    Elle est belle et elle “a un nom”. Violée, elle fait face à un choix horrible: se taire ou être lynchée

    Mazarine Pingeot sort “Se taire”, un roman qui dit qu'il faut parler quand on a été violée, peu importe le nom de famille que l’on porte. Beaucoup pensent qu’elle s’est inspirée de l’histoire de Pascale Mitterrand, la petite fille de son père, qui avait accusé Nicolas Hulot de viol. Pascale avait 20 ans à l'époque, elle était photographe et l'affaire a été médiatisée l'année passée alors qu’elle ne l'avait pas souhaitée. Il y a effectivement quelques parallèles. “Mais ce n’est pas son histoire”, nous dit Mazarine Pingeot au téléphone. “Elle n’est pas Mathilde. C’est écrit dans le prologue: au lieu de s’intéresser au problème de fond, on cherche des noms. L’histoire de Pascale m’a inspirée mais comme d’autres histoires moins connues.” L'anecdotique étant désormais évacué, on peut entrer dans le vif du sujet.