Une vache crucifiée: l'œuvre controversée de Tom Herck

VideoUne quinzaine de croyants se sont rassemblés dimanche après-midi dans l'église de Kuttekoven à Looz (Limbourg), dans laquelle l'artiste Tom Herck a installé son œuvre controversée 'The Holy Cow' (La vache sacrée). Ils protestent contre cette peinture représentant une vache crucifiée et veulent "restaurer l'honneur" de l'église. L'action a été organisée par l'ASBL Katholiek Forum.

Une quinzaine de personnes venant de toute la Flandre ont répondu à l'appel lancé par Katholiek Forum sur les réseaux sociaux et se sont réunies à l'église de Kuttekoven.

Vache crucifiée
Celle-ci n'est pas encore désacralisée mais l'artiste Tom Herck a tout de même pu y installer son œuvre 'The Holy Cow'. Elle représente une vache crucifiée, entourée de lait. Selon le Katholiek Forum, il s'agit d'une "image satanique et une injure dégoûtante à Dieu et au catholicisme".

"Art dégénéré"
Le petit groupe était muni de rosaires, d'une croix et d'un panneau adressant un message clair à l'artiste et à l'évêque Patrick Hoogmartens: "Arrêtez le blasphème et l'art dégénéré - Priez pour la réhabilitation".

"Nous sommes déçus"
"Nous sommes déçus par Patrick Hoogmartens", a déclaré Dries Goethals, directeur du Katholiek Forum. "Il n'a rien entrepris contre cette soi-disant œuvre d'art parce qu'il veut éviter le conflit. Il est terrifié par les médias. C'est pourquoi nous sommes venus prier ici, parce que le catholicisme est déshonoré."

Liberté d'opinion
L'artiste Tom Herck était présent. "Je suis content que vous soyez venus", a-t-il répondu aux croyants. "Chacun a le droit d'avoir sa propre opinion." Selon lui, son œuvre n'insulte pas la religion catholique mais fait référence au gaspillage dans notre société.

Le diocèse "surpris"
Le diocèse d'Hasselt a réagi dimanche soir, par voie de communiqué, indiquant être "surpris par l'exposition". "Après consultation, nous souhaitons toujours collaborer à des projets artistiques dans une église et nous pouvons certainement apprécier l'humour. Mais une vache sur une croix est aller un pas trop loin. Le sens d'un symbole si profond tel que la croix ne peut pas être détourné. Sinon, cela risque d'être blessant ou ridicule."

Vandalisme
L'artiste et les croyants ont par ailleurs dénoncé les actes de vandalisme de l'œuvre et de la chapelle de l'église de Looz. L'ASBL Katholiek Forum compte 65 membres, dont une cinquantaine de Flamands et une dizaine de Néerlandais.