Plein écran
Bebe Rexha © docs.presse

Bebe Rexha sera à Tomorrowland: “J’ai appris à ne plus m’excuser d’être qui je suis”

Après Dua Lipa, c’est Bebe Rexha qui fera danser le public de Tomorrowland le 19 juillet prochain, à Boom. À 29 ans, la chanteuse américaine peut se targuer d’avoir collaboré avec les plus grands DJ’s du monde entier, comme David Guetta, Jax Jones, Martin Garrix, G-Eazy ou encore The Chainsmokers. Rencontre...

Si son nom ne vous dit rien, les titres de Bebe Rexha ont indubitablement déjà résonné dans vos oreilles. Sur YouTube, elle comptabilise d’ailleurs plus d’un milliard de vues pour l’ensemble de ses tubes (“I got you”, “Call you mine”, “In the Name of Love”, etc.) . Après un premier album (“Expectations”), auréolé de succès, la star, originaire d’Albanie, prépare déjà un deuxième opus à paraître à l’automne prochain. Lorsque nous l’avons rencontrée à Bruxelles, Bebe Rexha a accepté de lever un coin du voile...

Bebe, que pouvez-vous déjà nous révéler sur ce disque? Y aura-t-il de nouvelles collaborations?

“Peut-être (sourire). C’est encore top secret! Cet album sera encore plus honnête que le premier. La plupart de mes chansons sont très autobiographiques. Je m’exprime, je donne mon avis. J’écris en permanence.”

Vous avez récemment révélé que vous étiez bipolaire. Vos titres parlent surtout d’acceptation de soi. Avez-vous longtemps manqué de confiance en vous?

“Oui. Je n’ai jamais été très sûre de moi. Même si, aujourd’hui, je peux dire que je suis épanouie, que je m’amuse enfin. Je suis fière de mon indépendance, je me sens plus forte, plus libre.”

Lors des derniers Grammy Awards, les créateurs de mode ont refusé de vous habiller parce qu’ils vous jugeaient “trop grosse “. Vous faites une taille 40. Vous avez appris à vous détacher du regard des autres?

“C’est un sujet très actuel, qui touche tout le monde. C’est blessant mais, en grandissant, j’ai compris que je ne devais plus m’excuser d’être qui je suis. Je dis ce que je pense et tant pis si ça ne plaît pas.”

Plein écran
Bebe Rexha © docs.presse

Vous avez collaboré avec David Guetta sur plusieurs morceaux (“Say My Name”, “Hey Mama”, “Last Hurrah”). On peut dire que vous êtes devenus amis?

“Oui, nous sommes amis. C’est un homme extrêmement talentueux. Il est incroyable, c’est un modèle pour moi. Pour chacune de mes collaborations, je fonctionne à l’instinct, il faut que la chanson me parle.”

Racontez-nous d’où vous est venue l’impulsion de votre dernier single, “Last Hurrah”...

“Du fait que nous sommes trop durs envers nous-mêmes! On a le droit de faire n’importe quoi, de se faire une orgie de malbouffe de temps en temps, de boire ou de fumer un peu trop, de retourner dans les draps d’un ex, de se perdre. Ce n’est pas pour autant que nous sommes de mauvaises personnes! Faites-vous plaisir une dernière fois, on en a tous besoin. Vous essayerez de faire mieux demain.”

Citation

“J’ai très peu d’amis et ça me convient parfaitement”

Votre ascension a été fulgurante même si, en fait, vous faites de la musique depuis toujours...

“Et, quand j’ai une idée en tête, c’est difficile de m’empêcher d’atteindre mes objectifs (sourire). Pour moi, le tournant de ma carrière, ça a été d’offrir une de mes chansons, “The Monster”, à Rihanna et Eminem...”

Plein écran
Bebe Rexha © docs.presse

Qu’est-ce qui a changé depuis?

“Je me suis installée à Los Angeles et j’ai besoin de boire beaucoup plus de café (rires). À part ça, rien n’a changé. J’ai toujours le même entourage. J’ai très peu d’amis, et ça me convient parfaitement. Ce n’est pas un secret, le show business est un milieu compliqué. Mais je retourne chez moi, à New York, toutes les deux semaines pour me reconnecter à la réalité. Je suis très proche de mes chiens qui, eux, ne me répondent jamais (rires). Puis, ma famille me soutient à 100 %. Mon frère travaille d’ailleurs avec moi et garde mes toutous quand je suis en tournée.”

Bebe Rexha sera à Tomorrowland ce 19 juillet. www.tomorrowland.com

  1. J-15 avant le plus trendy des festivals: “Nous ne cesserons jamais de réinventer WECANDANCE”

    J-15 avant le plus trendy des festivals: “Nous ne cesserons jamais de réinventer WECANDANCE”

    Le festival électronique revient pour la 7e année sur la plage de Zeebrugge du 9 au 11 août avec plusieurs nouveautés et notamment une édition sur trois jours au lieu de deux pour encore mieux en profiter ainsi qu’une scène supplémentaire. Comme toujours, musique et food seront au rendez-vous, sans oublier la mode avec un thème safari nomads qui devrait faire travailler l’imagination des fashionistas. Evelien De Lint, brand manager du festival, nous explique les spécificités de cette nouvelle édition.