Camille Lellouche
Plein écran
Camille Lellouche © BOBY

Camille Lellouche: “Je suis incapable de faire de l’humour sur scène sans un vrai public”

Interview“Camille va bien, mais Camille l’artiste est malheureuse, évidemment”, nous confie Camille Lellouche, alors que le monde de la culture est à l’arrêt depuis des mois en France à cause de la crise sanitaire. L’artiste se produira sur la scène du théâtre Mogador à Paris le 5 avril prochain en compagnie de Kev Adams, Gad Elmaleh, Suzanne et bien d’autres encore, lors d’un spectacle intitulé “COMEDY & SONGS” et diffusé en live streaming. Mais pas question pour elle de faire de l’humour. “Sans public, j’en suis incapable. Je me produirai en tant que chanteuse uniquement”, nous raconte-t-elle. 

  1. Les huit choses que vous ignoriez sur le Carnaval de Charleroi

    Les huit choses que vous ignoriez sur le Carnaval de Charleroi

    Il n’y a pas eu de Grande Parade du Carnaval cette année à Charleroi. Coronavirus oblige. Mais ce n’est pas pour autant que toutes les activités afférentes sont rangées au placard. Le brûlage du Corbeau sera retransmis en direct sur la chaîne de télévision locale, Télésambre, ce soir. Une exposition, un stage et des ateliers pour enfants sont également au programme du Centre Culturel de Charleroi, l’Eden.
  2. Quatre projets artistiques carolos vont être financés par la Province du Hainaut

    Quatre projets artisti­ques carolos vont être financés par la Province du Hainaut

    Avec l’aide des Centres Culturels régionaux reconnus par la Fédération Wallonie-Bruxelles (FW-B), la Province du Hainaut a lancé un appel auprès des artistes investis en matière de culture sur son territoire. L’Eden de Charleroi, la Maison de la Culture de Tournai, Central et la Maison Culturelle d’Ath ont collecté l’ensemble des propositions et ont constitué quatre jurys avec Hainaut Culture afin d’analyser ces projets relevant de toutes les disciplines.
  1. Covid-19 et musique: “Après un an, c’est flagrant qu’il manque quelque chose à nos vies”

    Covid-19 et musique: “Après un an, c’est flagrant qu’il manque quelque chose à nos vies”

    Depuis un an, la pandémie de coronavirus a bouleversé nos vies. L’occasion pour les journalistes de 7sur7 de dresser un bilan en sondant les secteurs particulièrement affectés. Comment la Covid les a-t-elle impactés? Qu’ont-ils fait pour s’adapter et comment voient-ils l’avenir? ÉPISODE 4: LE SECTEUR MUSICAL. Il y a un an, la pandémie de coronavirus faisait découvrir aux Belges la notion inimaginable de confinement. Depuis, les lieux et acteurs culturels ont souffert de mois de mise à l’arrêt et de pertes de revenus. C’est notamment le cas dans le secteur musical. Un musicien, un attaché de presse, un représentant de labels et de festivals ainsi qu’un gérant de salle de concert témoignent ici des effets de la crise sanitaire sur la création, la promotion, la diffusion et bien sûr le live. Ils évoquent entre autres le livestreaming, un risque d’embouteillage de sorties et de programmation, le couperet sur les festivals, leurs manques et leurs espoirs.
  2. Ils créent une comédie musicale “Ratatouille” sur TikTok (et c’est réussi)

    Ils créent une comédie musicale “Ratatouil­le” sur TikTok (et c’est réussi)

    Avec le confinement, de nombreuses personnes se sont tournées vers TikTok pour tuer le temps. Par ennui, les utilisateurs les plus créatifs de la plateforme se sont mis à composer une comédie musicale entière basée sur le dessin animé “Ratatouille", sorti en 2007. Des costumes aux décors, en passant par les chansons: tout a été imaginé. De quoi nous faire espérer qu'une chose: que le spectacle voit vraiment le jour lorsque les conditions le permettront.
  1. Un requin affamé traque un crocodile près des côtes australiennes
    Play

    Un requin affamé traque un crocodile près des côtes australien­nes

    14:24
  2. Peut-on boire une bière congelée ?
    Play

    Peut-on boire une bière congelée ?

    17 avril