Édouard Baer, premier invité de marque de la 5e édition du FIFCL

Ce mardi, les organisateurs du Festival International du Film de Comédie de Liège ont annoncé la venue d’Édouard Baer pour sa prochaine édition qui se déroulera du 6 au 10 novembre 2020. Il y présentera sa nouvelle pièce en exclusivité.

Illustration.
Plein écran
Illustration. © REUTERS

Il est temps de penser à l’avenir, de regarder vers le futur, vers une période où la vie aura repris son cours normal. Un temps où les artistes remonteront à nouveau sur scène, où les acteurs reprendront la direction des tournages. Bref, il est temps de penser à des jours meilleurs. Ce mardi, les organisateurs du Festival International du Film de Comédie de Liège ont justement annoncé une bonne nouvelle pour la 5e édition du festival.

L’événement liégeois, qui se déroulera du vendredi 6 au mardi 10 novembre, accueillera Édouard Baer, premier invité annoncé pour l’édition 2020 par les organisateurs du FIFCL.

Édouard Baer n’est pas un inconnu. Vous êtes certainement nombreux à vous souvenir de son improbable tirade dans le “Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre” d’Alain Chabat. Le français n’est pas seulement acteur, mais a revêtu plusieurs casquettes au fil de sa carrière, depuis celle de producteur à celle de metteur en scène, en passant par la casquette de comédien.

Lors du Festival International du Film de Comédie de Liège, Édouard Baer jouera en exclusivité, et pour la première fois, sa pièce intitulée “Les élucubrations d’un homme soudain frappé par la grâce”. Représentation qui aura lieu au Forum, le lundi 9 novembre, à 20h.

Le pitch ? “Dans le théâtre soudain un homme surgit, l’air en fuite. Qui est à ses trousses ? Y a-t-il vraiment une menace ? Il pourrait faire marche arrière, retourner à sa vie. Il est encore temps. Juste une excuse à trouver : un moment de panique, une erreur d’aiguillage, une rencontre imprévue… Ou au contraire larguer les amarres, pour toujours. Au cours de ce moment suspendu où tout peut basculer, il se prend à imaginer d’autres vies. De grands destins. L’appel du large. Il se rêve Casanova, Bukowski, Thomas Bernhard, Romain Gary… Qu’auraient-ils fait à sa place ? Et moi, si j’étais moi, je ferais quoi ?”

Retrouvez ici toute l’actualité de la région de Liège.