L'humoriste, Florence Mendez, sera l'une des têtes d'affiche de l'Eden à Charleroi
Plein écran
L'humoriste, Florence Mendez, sera l'une des têtes d'affiche de l'Eden à Charleroi © eden-charleroi.be

Fanny Ruwet, Florence Mendez... l’Eden à Charleroi dévoile son programme de “résistance”

Le coronavirus a fait beaucoup de victimes après son apparition sur notre territoire. Le confinement a permis de ralentir sa propagation. Actuellement, un rebond est constaté. Assez pour que le secteur culturel retienne son souffle! Cela n’équivaudrait pas à une deuxième vague, mais à un véritable tsunami pour lui! Fragilité économique du secteur et crainte du public, mesures sanitaires qui rendent l’expérience culturelle compliquée, jauges qui se réduisent à peau de chagrin… sont autant d’éléments auxquels le monde du spectacle doit déjà faire face.

  1. L’Eden à Charleroi se réinvente pour la Fête de la Musique et sa période estivale

    L’Eden à Charleroi se réinvente pour la Fête de la Musique et sa période estivale

    Le secteur culturel compte parmi les plus impacté par la crise sanitaire du Covid-19. Annulation de la fin de saison, incertitude quant à la reprise en automne, artistes et compagnies fragilisées … Le Centre Culturel de Charleroi, l’Eden, a décidé de faire de la contrainte une opportunité pour se réinventer durant l’été avec un objectif en ligne de mire: rendre effectif le droit culturel des personnes!