Plein écran
Gims (archives Cannes 2018) © photo_news

Gims en dit plus sur son projet “Les 13 salopards”

Gims veut lancer en 2020 un album et un spectacle télévisé au profit des enfants d'Afrique, avec TF1 et l'Unicef, qui devrait s'appeler "les 13 salopards", un clin d'oeil aux "Enfoirés", a-t-il annoncé samedi sur la radio RTL.

La star francophone très appréciée en Afrique occidentale et centrale, notamment en Côte d'Ivoire et dans son pays d'origine la République démocratique du Congo, veut réunir pour ce projet plusieurs artistes: Jenifer, M. Pokora, Vitaa, Slimane, son frère Dadju et "des surprises", y compris des personnalités qui ne seraient pas des chanteurs.

L'idée serait d'enregistrer un album, accompagné d'un spectacle qui pourrait être enregistré chaque année dans un pays d'Afrique différent. Le tout au profit "des enfants" du continent, via l'Unicef, a expliqué l'artiste. Le chanteur et rappeur a évoqué des actions pour favoriser l'accès à l'eau potable, une problématique qui reste une cause majeure de mortalité infantile dans de nombreux pays africains.

"C'est pour 2020", a-t-il assuré, expliquant avoir pensé à appeler cette opération caritative "Les 13 salopards", une référence aux "Enfoirés", dont les albums et concerts diffusés sur TF1 financent l'association Les Restos du Coeur.

La rentrée est bien remplie pour l'ancien membre du collectif Sexion d'Assaut. Gims a sorti fin août le clip vidéo de son duo avec Sting, "Reste", tourné à Lyon, et prépare un concert événement au Stade de France le 28 septembre, après une tournée des festivals cet été.

  1. “Non, je n’irai pas chez le psy”: Manon Lepomme revient pour une ultime saison en Belgique
    rencontre

    “Non, je n’irai pas chez le psy”: Manon Lepomme revient pour une ultime saison en Belgique

    Après bientôt quatre ans de tournée et plus de 300 dates, Manon Lepomme revient en Belgique à partir du 20 septembre pour les dernières représentations de son spectacle “Non, je n’irai pas chez le psy”. Avec une autodérision sans limite et une spontanéité enfantine rafraîchissante, l’humoriste évoque, entre autres, sa lutte contre sa gourmandise maladive, l’Alzheimer de ses grands-parents et son ancien métier de prof. À quelques jours de la reprise, elle s’est confiée dans une interview pour 7sur7.