Jean-Luc Lemoine présentera son nouveau spectacle "Brut" le 23 janvier à Ixelles et les 14 et 15 février à Charleroi.
Plein écran
Jean-Luc Lemoine présentera son nouveau spectacle "Brut" le 23 janvier à Ixelles et les 14 et 15 février à Charleroi. © Photo News

Jean-Luc Lemoine: “La scène est l’un des derniers espaces de liberté”

rencontre“Il paraît qu’on ne peut plus rien dire... alors il est essentiel de le faire”. Jean-Luc Lemoine sera très prochainement de passage en Belgique avec son nouveau spectacle “Brut”, dans lequel il ne s’interdit aucun sujet. 

“Brut" porte bien son nom. Dans ce nouveau one-man-show, les spectateurs retrouveront un Jean-Luc Lemoine sans concession, sans tabou et sans filtre prêt à aborder tous les sujets qui fâchent. De passage à Bruxelles ce jeudi 23 janvier et à Charleroi les 14 et 15 février prochain, l’humoriste nous a présenté son nouveau spectacle 100% libre.

S’il n’a jamais eu le sentiment de s’interdire quoi que ce soit, l’ancien chroniqueur de “Touche pas à mon poste” est heureux de renouer avec la scène, qu'il considère comme “l’un des derniers espaces de liberté”. “C’est vrai qu'à la télévision, on ne peut pas toujours dire ce qu’on veut. C’est régulé par un organisme. Sur scène, on est plus libre”. 

Jean-Luc Lemoine ne s’interdit rien, à tel point qu'il déconseille même son spectacle aux moins de 16 ans. “Enfin, les gens font ce qu’ils veulent, mais ce qui est sûr, c’est que je n’y emmènerais pas mes propres enfants”, temporise-t-il. 

S'il n’hésite donc pas à parler politique, terrorisme ou encore véganisme, l’humoriste n’a cependant jamais fait face à des réactions choquées de la part de son public. “Au contraire, les gens rigolent beaucoup. Je pense qu'ils sont surtout surpris par le ton que j’emploie. Ce spectacle est très différent des précédents. Mais je ne suis pas là pour dénoncer, simplement pour faire rire”, conclut-il. 

“Brut”, le 23 janvier 2020 au théâtre Mercelis d’Ixelles, les 14 et 15 février au Comédie Centrale de Charleroi, et le 5 avril au LOL Festival à Aulnoye-Ameries (nord de la France). Infos et réservations ici

  1. Myriam Leroy: “Je suis née d’un donneur de sperme anonyme”
    Interview

    Myriam Leroy: “Je suis née d’un donneur de sperme anonyme”

    Il y a trois ans, Myriam Leroy tombe malade. Elle devient sourde d’une oreille, sa vue se met à baisser subitement, des œdèmes apparaissent sur son visage et personne ne semble être capable de diagnostiquer le mal qui la ronge. Ses parents espèrent pouvoir la délivrer en lui confiant un lourd secret de famille. Un secret qu’ils auraient préféré emmener dans leur tombe. Myriam Leroy est née d’un donneur de sperme anonyme. En découvrant cette nouvelle, la romancière, chroniqueuse et journaliste, décide de partir à la rencontre d’enfants, devenus adultes aujourd’hui, nés grâce à la procréation médicalement assistée. Elle a décidé de raconter leur histoire, sur scène, grâce à une pièce documentaire, intitulée “ADN”, qui sera jouée jusqu’au 16 avril prochain au Théâtre de la Toison d’Or.
  2. Coronavirus: le point sur tous les spectacles et concerts à Charleroi
    Mise à jour

    Coronavi­rus: le point sur tous les spectacles et concerts à Charleroi

    Ce mardi 10 mars, le gouvernement fédéral a recommandé aux différentes entités qui composent le pays de prendre de nouvelles mesures contre la propagation du coronavirus. Par exemple, les rassemblements de plus de 1.000 personnes dans des milieux confinés sont déconseillés. Le bourgmestre de Charleroi, Paul Magnette, a suivi la recommandation à la lettre et a délivré une ordonnance pour sa ville.