Brahim Bouhlel
Plein écran
Brahim Bouhlel © Capture d'écran

L'humoriste français Brahim Bouhlel condamné à la prison ferme au Maroc après une vidéo jugée insultante

L'humoriste français Brahim Bouhlel a été condamné mercredi au Maroc à huit mois de prison ferme pour avoir diffusé sur les réseaux sociaux une vidéo jugée insultante, a indiqué à l'AFP l'avocat de la défense.

  1. Camille Lellouche: “Je suis incapable de faire de l’humour sur scène sans un vrai public”
    Interview

    Camille Lellouche: “Je suis incapable de faire de l’humour sur scène sans un vrai public”

    “Camille va bien, mais Camille l’artiste est malheureuse, évidemment”, nous confie Camille Lellouche, alors que le monde de la culture est à l’arrêt depuis des mois en France à cause de la crise sanitaire. L’artiste se produira sur la scène du théâtre Mogador à Paris le 5 avril prochain en compagnie de Kev Adams, Gad Elmaleh, Suzanne et bien d’autres encore, lors d’un spectacle intitulé “COMEDY & SONGS” et diffusé en live streaming. Mais pas question pour elle de faire de l’humour. “Sans public, j’en suis incapable. Je me produirai en tant que chanteuse uniquement”, nous raconte-t-elle.
  1. Covid-19 et musique: “Après un an, c’est flagrant qu’il manque quelque chose à nos vies”

    Covid-19 et musique: “Après un an, c’est flagrant qu’il manque quelque chose à nos vies”

    Depuis un an, la pandémie de coronavirus a bouleversé nos vies. L’occasion pour les journalistes de 7sur7 de dresser un bilan en sondant les secteurs particulièrement affectés. Comment la Covid les a-t-elle impactés? Qu’ont-ils fait pour s’adapter et comment voient-ils l’avenir? ÉPISODE 4: LE SECTEUR MUSICAL. Il y a un an, la pandémie de coronavirus faisait découvrir aux Belges la notion inimaginable de confinement. Depuis, les lieux et acteurs culturels ont souffert de mois de mise à l’arrêt et de pertes de revenus. C’est notamment le cas dans le secteur musical. Un musicien, un attaché de presse, un représentant de labels et de festivals ainsi qu’un gérant de salle de concert témoignent ici des effets de la crise sanitaire sur la création, la promotion, la diffusion et bien sûr le live. Ils évoquent entre autres le livestreaming, un risque d’embouteillage de sorties et de programmation, le couperet sur les festivals, leurs manques et leurs espoirs.