Plein écran

Le menu de fin d’année de l’Eden est copieux: des spectacles, un soutien à l’Horeca et même un réveillon...

Alors que les commerces non-essentiels ont rouvert leurs portes depuis le 1er décembre 2020 en Belgique, le secteur culturel est toujours condamné à l’arrêt pour cause de lutte contre la propagation du coronavirus. Ce n’est pas pour autant que le Centre Culturel de Charleroi, l’Eden, a décidé de baisser les bras. Au contraire! Le menu du mois de décembre sera particulièrement copieux. Cela a d’ailleurs commencé le week-end dernier avec presque rien, juste un “Bonjour”. Un spectacle d’Anne Brugni et de McCloud Zicmuse, pour les petits et grands enfants qui s’est déroulé en Facebook Live à l’occasion de la Saint-Nicolas.

  1. Le cœur culturel de Charleroi va se déplacer et tripler de volume
    Reportage

    Le cœur culturel de Charleroi va se déplacer et tripler de volume

    L’Eden est le Centre Culturel de Charleroi et un Centre d’Expression et de Créativité reconnus et subsidiés par la Fédération Wallonie-Bruxelles (FWB), la Wallonie, la Province de Hainaut, la Ville de Charleroi et soutenus par le Centre Public d’Action Sociale (CPAS) de Charleroi. Cela fait de nombreuses années maintenant qu’il établit ses quartiers (sauf en cette période troublée par le coronavirus) dans un ancien théâtre du centre-ville, au Boulevard Jacques Bertrand. Il va désormais se développer.
  1. Manifestation à Charleroi: “Je n’aurais jamais cru qu’on puisse en arriver là”
    Reportage

    Manifesta­ti­on à Charleroi: “Je n’aurais jamais cru qu’on puisse en arriver là”

    Les négociations pour la formation d’un nouveau gouvernement fédéral battent leur plein en Belgique. Le parti chrétien démocrate flamand (CD&V) ainsi que les libéraux, les socialistes et les écologistes du nord et du sud du pays entament la dernière ligne droite avant la conclusion d’un accord. Les syndicats carolos n’ont pas attendu pour directement mettre la pression sur les futurs dirigeants de la nation. Ils ont manifesté ce matin sur la place Buisset à la Ville-Basse et devant le Palais des Beaux-Arts à la Ville-Haute, à proximité de la maison communale conduite par le formateur de la probable coalition Vivaldi, Paul Magnette (PS).