Plein écran
© AFP

"Michou", légende de la nuit parisienne, est décédé

“Michou”, célèbre directeur du cabaret transformiste parisien de Montmartre qui porte son nom, est décédé dimanche à l’âge de 88 ans, a annoncé l’attaché de presse du cabaret et de l’artiste, qui avait servi d’inspiration au classique du cinéma “La cage aux folles”.

“Michou est mort tôt ce dimanche matin dans un hôpital à Paris” a déclaré François Deblaye. De son vrai nom Michel Catty, “Michou” avait ouvert en 1956 son célèbre cabaret de la rue des Martyrs qui a accueilli tous les jours pendant plus de 60 ans célébrités et inconnus venus dîner devant le spectacle d’artistes transformistes reprenant les chansons des grandes stars de l’époque.

Plein écran
© AFP

Une grande générosité

Son attachée de presse écrivait ce dimanche: “Montmartre était devenu sa patrie. Michou ton cœur immense a cessé de battre. Ta grande générosité pour les anciens, les P’tits Poulbots et beaucoup d’autres causes était sans limites. La République de Montmartre, orpheline, participera à l’hommage qui sera rendu à Michou l’enchanteur, Prince Bleu de Montmartre, Ministre de la Nuit de la République de Montmartre”.

Arrivé sur Paris à 17 ans, celui qui voyait la vie en bleu a démarré comme vendeur de journaux à la criée avant de pouvoir ouvrir son cabaret en 1956. À partir du carnaval de Mardi-Gras de 1956, avec deux copains, il a petit à petit pris l’habitude de se déguiser pour incarner Edith Piaf, puis Brigitte Bardot et France Gall. Le succès sera rapide, le bar deviendra cabaret et proposera le premier spectacle de l’après-guerre constitué d’hommes se travestissant en femmes pour imiter les vedettes de l’époque. “J’ai la chance d’être un homosexuel notoire et aimé,” disait celui qui était devenu une figure de “la butte”, dont il recevait une fois par mois dans son petit établissement des personnes âgées. 

La fin du Cabaret bleu

En 2005, Jacques Chirac lui a attribué la Légion d’honneur. Il avance quelques raisons à son succès: “Mon savoir-faire appris sur le tas, ma persévérance et une once de talent”. Michou a demandé à ce que son cabaret disparaisse à sa mort, pensant qu’il ne lui “survivrait pas”.  Il avait récemment posté sur sa page Facebook des photos datées du 20 janvier où on le voit amaigri en compagnie de Brigitte Macron portant un pantalon de cuir bleu.

Plein écran
© AFP