Plein écran
© Ingrid Mareski

“Tout va bien" pour Anne Roumanoff: “J’ai la chance de faire un métier que j’aime”

Anne Roumanoff sera de passage le 2 avril prochain à Mons - son unique date en Belgique - pour présenter son nouveau spectacle “Tout va bien”.

Dans ce spectacle, l’humoriste porte un regard ironique sur notre époque. “Je parle de la vie quotidienne des femmes, du politiquement correct, de la politique, aussi, de la place que le web a dans notre vie... Et puis je fais même une séance de voyance sur scène”, nous explique-t-elle.

Le spectacle évolue également au fil des dates, des réactions des spectateurs et de l’actualité: “Je ne m’amuse pas à changer pour dire de changer, mais c’est vrai que je me cale beaucoup sur les réactions du public donc évidemment ça change”.

Pour l’occasion, elle abandonne son célèbre uniforme écarlate. Une manière de présenter la “nouvelle" Anne Roumanoff? “Je ne sais pas si c’est une nouvelle moi, mais j’avais envie de changer, après plus de 30 ans de scène. Après, le fait que je sois en rouge, pas en rouge, les gens rigolent pareil. C'était une manière de sortir d’une espèce de carcan. C’est une nouvelle partie de ma vie. J’ai laissé pousser mes cheveux, j’ai divorcé, ça fait partie d'un ensemble”.

En plus de cette tournée, qu’elle a débutée en octobre 2019 et qui l'emmènera encore aux quatre coins de la France jusqu’en juin, Anne Roumanoff est à l’antenne tous les matins sur Europe 1. Elle vient également de sortir un livre, intitulé “Divorcée et joyeuse!”, et s’est lancée dans la réalisation d'un film. Un planning chargé qui lui convient à la perfection. “Je travaille beaucoup, mais quand on a la chance de faire un métier qu'on aime, c’est pas si difficile que ça”.

Anne Roumanoff sera le 2 avril 2020 au Lotto Mons Expo pour l’unique représentation de son spectacle “Tout va bien” en Belgique. Infos et réservations sur Ticketmaster.be.

Plein écran
© Christophe Lartige
  1. Myriam Leroy: “Je suis née d’un donneur de sperme anonyme”
    Interview

    Myriam Leroy: “Je suis née d’un donneur de sperme anonyme”

    Il y a trois ans, Myriam Leroy tombe malade. Elle devient sourde d’une oreille, sa vue se met à baisser subitement, des œdèmes apparaissent sur son visage et personne ne semble être capable de diagnostiquer le mal qui la ronge. Ses parents espèrent pouvoir la délivrer en lui confiant un lourd secret de famille. Un secret qu’ils auraient préféré emmener dans leur tombe. Myriam Leroy est née d’un donneur de sperme anonyme. En découvrant cette nouvelle, la romancière, chroniqueuse et journaliste, décide de partir à la rencontre d’enfants, devenus adultes aujourd’hui, nés grâce à la procréation médicalement assistée. Elle a décidé de raconter leur histoire, sur scène, grâce à une pièce documentaire, intitulée “ADN”, qui sera jouée jusqu’au 16 avril prochain au Théâtre de la Toison d’Or.
  2. Coronavirus: le point sur tous les spectacles et concerts à Charleroi
    Mise à jour

    Coronavi­rus: le point sur tous les spectacles et concerts à Charleroi

    Ce mardi 10 mars, le gouvernement fédéral a recommandé aux différentes entités qui composent le pays de prendre de nouvelles mesures contre la propagation du coronavirus. Par exemple, les rassemblements de plus de 1.000 personnes dans des milieux confinés sont déconseillés. Le bourgmestre de Charleroi, Paul Magnette, a suivi la recommandation à la lettre et a délivré une ordonnance pour sa ville.