Un show lumineux projeté sur le MontLégia en soutien aux soignants

Ce vendredi 8 mai, un spectacle lumineux en soutien au personnel soignant sera projeté sur le MontLégia.

Plein écran
© D.R.

Un événement unique aura lieu, ce vendredi soir, de 21h30 à 22h, au nouveau MontLégia, situé sur les hauteurs de Liège, près de l’autoroute E25. La société liégeoise spécialisée en sonorisation et éclairage, Kitsono.be, réalisera un show lumineux sur la façade de la clinique CHC MontLégia.

Un spectacle que Noémi Médart, gérant de la société, a voulu créer pour soutenir les soignants qui, en première ligne, luttent contre la pandémie du coronavirus, sur base d’une idée du docteur Pino Cusumano, gynécologue au CHC. Et quel meilleur endroit que ce nouveau centre hospitalier d’ampleur.

Durant ce show lumineux, les drapeaux des pays les plus durement touchés par le coronavirus, comme l’Italie, l’Espagne, ou encore notre propre plat pays, seront projetés sur la façade du service aide adulte de la clinique, face à l’autoroute. “De la sorte, les automobilistes qui passeront par là pourront voir le spectacle. Et même depuis la ville, ce sera possible, grâce à des jeux de laser qui seront projetés vers le ciel. En espérant, bien sûr, qu’il y ait quelques nuages, ou du moins une légère brume, pour que les lumières soient visibles”, explique Noémi Médart.

Le gérant liégeois travaille à un autre événement pour venir en aide aux hôpitaux et à leur personnel soignant. Le 23 mai prochain, sa société organisera une sorte de festival virtuel qui sera diffusé sur Internet, notamment. “Une scène sera installée devant nos locaux situés à Alleur. Plusieurs grands noms de la scène belge se sont montrés intéressés par le projet”, explique le gérant qui garde encore le secret sur les artistes qui monteront sur scène.

Retrouvez ici toute l’actualité de la région de Liège.

  1. L’Eden à Charleroi pousse un coup de gueule contre le gouvernement fédéral

    L’Eden à Charleroi pousse un coup de gueule contre le gouverne­ment fédéral

    L’image a fait le tour du monde. Les soignants de l’hôpital Saint-Pierre à Bruxelles ont tourné le dos à la voiture de la Première Ministre, Sophie Wilmès (MR), lors de son arrivée sur leur lieu de travail. La contestation a débouché sur la suspension de deux arrêtés royaux contestés. Mais le milieu hospitalier n’est pas le seul à en vouloir au gouvernement fédéral. Celui de la culture aussi.