Clémentine Sarlat
Plein écran
Clémentine Sarlat © Instagram @ClemSarlat

“J'allais à Stade 2 en pleurant”: une journaliste victime de sexisme témoigne

Journaliste sportive passée par France Télévisions, Clémentine Sarlat dénonce le sexisme ambiant au sein de la rédaction sportive de la chaîne publique française. Dans un témoignage livré au quotidien L’Équipe, elle rapporte une mise à l’écart, des blagues douteuses, des remarques misogynes, etc. “J’allais à Stade 2 en pleurant”, assure-t-elle.

Août 2018, Clémentine Sarlat quitte France Télévisions, sans explication. Ces raisons, elle les a livrées, près de deux ans plus tard, au quotidien L'Équipe dans un témoignage poignant. La journaliste révèle le harcèlement moral dont elle a été victime durant plusieurs mois. 

“En mai 2017, avant mon congé maternité, la direction des sports m’annonce que je vais coprésenter Stade 2 avec Matthieu Lartot. En réalité, c’était de la com. Il fallait juste annoncer une présentatrice. Lorsque je reviens (NDLR: après son congé de maternité), en janvier 2018, on me dit: ‘À cause des lumières et des caméras, tu ne pourras pas être à côté de Matthieu’'. Je n’étais plus coprésentatrice”.

“C’est violent”

Elle rapporte une mise à l’écart au sein de la rédaction. “Pour la préparation de l’émission, personne ne me parlait. Ils m’avaient mise dans un bureau à part, loin des rédacteurs en chefs. Avec les vieux, dès que je mettais une jupe, j’avais forcément le droit à une réflexion. Quand j’ai demandé une augmentation, on m’a répondu : ‘Rends-toi d’abord indispensable!’. Matthieu l’a eue, normal.  Mais pourquoi pas moi ? “, interroge-t-elle.

“Un jour, lors d’un duplex, j’ai entendu dans l’oreillette un homme en régie dire ‘Tu crois qu’elle suce elle aussi?  C’est violent”, regrette la jeune femme de 32 ans qui a ensuite migré sur TF1. “Ça m’a fait bizarre, tout le monde était normal.”

Alertée par les propos de Clémentine Sarlat, la direction de France Télévisions a décidé d’ouvrir une enquête interne. “Conformément au principe de tolérance zéro appliqué avec rigueur dans l’entreprise, une enquête est diligentée pour faire la lumière sur les faits évoqués.”