Laurens Devos.
Plein écran
Laurens Devos. © BELGA

Quinze médailles pour la Belgique aux Jeux Paralympiques, un record

Les Jeux Paralympiques ont offert à la Belgique une moisson de 15 médailles (quatre en or, trois en argent et huit en bronze), un record, mais aussi beaucoup d’émotions diverses alors que l’édition 2020 reportée d’un an à l’instar des JO en raison de pandémie de coronavirus, s’achève au stade Olympique de Tokyo dimanche.

  1. Voici le montant que les jeunes peuvent épargner en restant habiter plus longtemps chez leurs parents
    Guide-epargne.be

    Voici le montant que les jeunes peuvent épargner en restant habiter plus longtemps chez leurs parents

    Les prix des habitations continuent d’augmenter. Ainsi, les jeunes éprouvent plus de difficultés à acquérir leur propre bien immobilier. Par conséquent, ils quittent le nid parental plus tard. Toutefois, ces quelques années supplémentaires dans le nid parental leur permettront souvent de concrétiser plus facilement leur rêve immobilier. Ci-dessous, Guide-epargne.be vous fournit des explications à ce sujet.
  2. Les athlètes olympiques honorés sur la Grand-Place de Bruxelles: “La fête ne s’arrête pas”

    Les athlètes olympiques honorés sur la Grand-Pla­ce de Bruxelles: “La fête ne s’arrête pas”

    Les médaillés belges et tous ceux qui ont terminé dans les huit premiers aux Jeux olympiques de Tokyo ont été célébrés vendredi sur la Grand-Place de Bruxelles. Plusieurs centaines de personnes, et jusqu’à près d’un millier selon l’estimation de la police de Bruxelles-Ixelles, qui devaient être munis de leur Covid Safe Ticket, étaient présents vendredi de 16h00 à 17h00 pour voir les 44 athlètes et leurs entraîneurs sur le balcon de l’hôtel de ville, où se trouvaient également le bourgmestre Philippe Close et l’échevin des sports Benoit Hellings.
  3. Accroché au Cercle de Bruges, le Standard version Luka Elsner ne convainc toujours personne

    Accroché au Cercle de Bruges, le Standard version Luka Elsner ne convainc toujours personne

    Non, le Standard ne va pas (encore) mieux depuis l’arrivée de Luka Elsner. Pour leur deuxième rencontre sous les ordres de l’entraîneur slovène, les Rouches ont partagé l’enjeu (1-1, Bastien, Daland) face au Cercle de Bruges, avant-dernier du classement et privé de plusieurs atouts. Pourtant bien lancés par un but splendide de Bastien en début de match, les Liégeois ont ensuite éprouvé les pires difficultés à produire du jeu et se montrer dangereux devant le but de Didillon. Pire, sans un arrêt décisif de Bodart en seconde période, les principautaires auraient même pu s’incliner. Ce Standard ne décolle toujours pas et reste malade.