Plein écran

Trois supporters du Partizan molestés avant le match

Plein écran

Trois supporters du Partizan ont été emmenés à l'hôpital mardi soir avant la rencontre Anderlecht-Belgrade, après une bagarre survenue avenue de Stalingrad à Bruxelles, a-t-on appris mercredi au parquet de Bruxelles. Après le match, la police a arrêté administrativement une dizaine de supporters bruxellois en colère.
 
Un supporter serbe a été suturé au niveau de la tête et a pu quitter l'hôpital après avoir reçu des soins. La deuxième victime a été blessée à l'oeil. Elle risque d'en perdre l'usage. La troisième personne a dû être opérée d'urgence. Son état est stable. D'après les témoignages recueillis par la police, un groupe de supporters du Partizan Belgrade est arrivé vers 17h45 de la gare du Midi dans le quartier de la rue de Stalingrad. Il a insulté plusieurs personnes et a lancé divers objets volés dans des échoppes. Une bagarre a ensuite éclaté et quelques vitres de maisons ont été brisées. Le parquet est descendu sur les lieux. Il n'y a eu aucune interpellation.
 
Après la rencontre, la police de la zone Midi a procédé à une dizaine d'arrestations administratives de supporters bruxellois en colère. A leur sortie du stade, certains supporters ont jeté des pierres et des bouteilles sur les policiers avenue Théo Verbeeck. Un agent a été blessé et s'est vu apposer dix points de suture. L'autopompe est intervenue. Le calme est revenu après une vingtaine de minutes. (belga/mb)