Plein écran
© epa

Alibaba arrive bel et bien à Bruxelles

Le numéro un chinois de la vente en ligne Alibaba va ouvrir un bureau à Bruxelles, a annoncé son fondateur et président Jack Ma lors d'un rendez-vous au palais royal lundi. La plate-forme a déjà inauguré une antenne à Amsterdam la semaine dernière dédié aux opportunités commerciales pour le Benelux.

A Bruxelles, "une petite équipe se concentrera sur le lien avec l'Union européenne et les affaires de réglementation", détaille un communiqué diffusé lundi. Ce bureau belge était attendu, mais l'annonce, mi-mai, de l'office à Amsterdam avait jeté le trouble sur le projet. En confirmant la venue d'Alibaba à Bruxelles, Jack Ma remet les pendules à l'heure.

Rencontre au Château de Laeken
Le roi Philippe a reçu M. Ma en audience au Château de Laeken lundi, après quoi un déjeuner était organisé avec la commissaire européenne Cécilia Malström et des représentants du monde économique belge, a indiqué le palais royal. Jack Ma aurait également rencontré le Premier ministre Charles Michel.

Plein écran
Le roi Philippe et Jack Ma, patron d'Alibaba au Château de Laeken, le 23 mai 2016. © photo_news

Une porte d'entrée vers le marché chinois pour les produits belges
Le rôle d'Alibaba en tant que porte d'entrée vers le marché chinois pour les marques et fournisseurs belges a été discuté, selon le communiqué d'Alibaba. Le site de vente en ligne destiné aux entreprises aborde notamment le chocolat et la bière belges, des "opportunités d'exportations clés". Une première "opportunité" pour les marques de bière belges sera leur participation à un "festival du vin et de la bière" le 9 septembre, annonce Alibaba.

C'est la quatrième fois que le Roi rencontre l'homme d'affaires chinois. Ils s'étaient entretenus deux fois au forum économique de Davos, puis lors de la visite d'État en Chine l'an dernier.

Une rencontre avec la secrétaire d'Etat bruxellois en charge du Commerce extérieur Cécile Jodogne et le ministre-président bruxellois Rudi Vervoort est prévue lundi après-midi.

Nombreuses succursales en Europe
Alibaba est le premier site de vente en ligne de Chine, avec 423 millions d'utilisateurs par an. La société possède déjà des succursales en Italie, en France, en Allemagne, au Royaume-Uni et désormais aux Pays-Bas.

Plein écran
© photo_news
  1. Les rencontres en ligne dépassent celles dans le monde réel

    Les rencontres en ligne dépassent celles dans le monde réel

    Pour la première fois depuis les années 1940, les couples hétérosexuels ne se forment plus principalement par l’intermédiaire de connaissances communes, ressort-il d’une étude de l’université américaine de Stanford, relayée lundi par le quotidien flamand Het Laatste Nieuws. Le principal entremetteur est désormais officiellement Internet, grâce aux réseaux sociaux ainsi qu’aux sites et applications de rencontres, comme Tinder. Mais attention, l’apparente facilité actuelle à faire des rencontres a aussi ses écueils.