Plein écran
© reuters

Alibaba débarque en Belgique

Alibaba, le groupe gérant notamment le plus important site de commerce en ligne au niveau mondial, débarquera à Bruxelles en mai, rapporte samedi L'Echo. L'entreprise chinoise compte engager une centaine de personnes.

Jack Ma, le milliardaire à la tête du groupe, s'est entretenu avec le roi Philippe à l'occasion du forum économique mondial de Davos en janvier dernier et lui avait annoncé son intention de s'établir en Belgique et de recruter une centaine de collaborateurs, selon L'Echo. Ceux-ci seront envoyés en Chine pour une durée d'un an afin découvrir les finesses du marché chinois et les goûts des Chinois pour les produits de bouche et de luxe.

L'ouverture de l'antenne bruxelloise d'Alibaba devrait avoir lieu en mai. Elle permettra d'implanter Alipay, le système de paiement par smartphone du groupe, pour les touristes chinois en Europe. L'"Alibaba embassy" doit également servir de pavillon belge pour la nouvelle plate-forme européenne qu'Alibaba compte lancer.

  1. Sortie du nucléaire: quel impact sur la facture des ménages?

    Sortie du nucléaire: quel impact sur la facture des ménages?

    Un volet concret du coût de la sortie du nucléaire concerne le financement du mécanisme de rémunération de capacité (CRM), via lequel des subsides seront accordés à de nouvelles capacités de production d'électricité. La Creg, le régulateur fédéral du secteur de l'énergie, estime que les subsides qui seront octroyés coûteront entre 614 et 940 millions d'euros par an, avec un impact très différent selon les consommateurs, rapportent La Libre Belgique et Le Dernière Heure jeudi.
  2. Un quartier semi-virtuel va voir le jour à Charleroi

    Un quartier se­mi-virtuel va voir le jour à Charleroi

    Fin décembre de l’année dernière, la Ville de Charleroi s’était accordée pour offrir l’accès à un Wi-Fi urbain gratuit à ses concitoyens et visiteurs. Ce projet qui doit être finalisé cette année a un coût d’environ un million d’euros. Lundi soir, les autorités communales se sont engagées davantage encore sur la voie de la technologie. Leur aspiration est que Charleroi devienne une Smart City à l’horizon 2024 c’est-à-dire une ville où l’utilisation des technologies digitales et de télécommunication est rendue plus efficace pour ses habitants et son business local.