Plein écran
© reuters

Alibaba, "l'Amazon chinois", s'installe en Wallonie

UpdateLe géant chinois de l'e-commerce Alibaba devrait installer un gigantesque centre de distribution près de l'aéroport de Liège.

L'aéroport de Liège vient de signer ce jeudi en Chine un partenariat avec Cainiao Smart Logistics Network, soit le "bras armé de la logistique d'Alibaba dans le monde", annonce L'Écho. Il s'agit de la première étape franchie d'un projet de collaboration plus ambitieux encore entre la Wallonie et Alibaba. Cainiao a donc choisi Liège comme centre européen pour son réseau international.

Pourquoi Cainiao a choisi Liège
"Cainiao a choisi notre aéroport pour sa flexibilité, la qualité de ses services, ses atouts de localisation optimale en Europe, son ouverture 24h/24 et 7 jours sur 7 et sa connectivité avec les autres continents", a déclaré Luc Partoune, CEO de Liege Airport. "Ce deal est plus que stratégique pour l'aéroport liégeois car à l'instar de quatre autres villes dans le monde, Liège deviendra rapidement le centre névralgique pour la logistique d'Alibaba en Europe", souligne l'Echo.

Hubs logistiques
Cainiao a annoncé jeudi son intention de créer des hubs logistiques dans plusieurs endroits du monde dont Kuala Lumpur, Dubai, Moscou et Liège afin de créer un réseau mondial de distribution permettant des livraisons, n'importe où, dans les 72 heures, indique jeudi le site d'informations chinois ecns. 

Mais le meilleur est à venir.

Bon pour l'emploi wallon
En effet, selon le quotidien économique, les prochaines négociations porteront sur la construction au nord de l'aéroport liégeois d'un méga-centre de distribution étendu sur une surface de "plusieurs hectares", précise L'Écho. Une très bonne nouvelle pour la création d'emploi en Wallon. Selon Pierre-Yves Jeholet, s'il venait à se concrétiser, l'investissement d'Alibaba permettrait de créer "plusieurs centaines d'emplois, voire plus d'un millier à terme".

Négociations à un "stade avancé"
Selon L'Écho, les discussions seraient arrivées à un "stade avancé". "Cela pourrait aller assez vite. Dans les semaines qui viennent, avant l'été, on pourrait y voir un peu plus clair", a encore laissé entendre M. Jeholet. 

Bye Zalando, welcome Alibaba
Si elle se confirme, l'arrivée d'Alibaba représenterait une prise de choix pour la Wallonie, qui était passée au début de l'année à côté d'un investissement important de Zalando. L'entreprise d'e-commerce allemande avait préféré les Pays-Bas au Hainaut pour la construction d'un centre logistique. 

Charles Michel a rencontré le PDG d'Alibaba
Le cabinet du ministre de l'Economie Pierre-Yves Jeholet a d'ailleurs rencontré début mars, à Namur, différents responsables d'Alibaba. Le dossier est maintenant entre les mains du Premier ministre Charles Michel qui a rencontré à plusieurs reprise Jack Ma, le patron d'Alibaba. 

Alibaba, le top 10 mondial
Alibaba, "l'Amazon chinois", emploie 60.000 personnes dans le monde et affiche un chiffre d'affaires de 12,8 milliards de dollars. Elle fait partie des dix marques internationales les plus valorisées, aux côtés de Google, Apple, Amazon, Facebook, McDonald's ou Microsoft.

  1. Facebook a supprimé 5,4 milliards de faux comptes en 2019

    Facebook a supprimé 5,4 milliards de faux comptes en 2019

    Facebook a affirmé mercredi avoir supprimé 5,4 milliards de faux comptes d'utilisateurs depuis le début de l'année, contre 2,1 milliards l'année dernière à la même période. Dans son rapport bi-annuel sur la transparence, le géant des réseaux sociaux explique avoir "amélioré ses capacités à détecter et bloquer" les créations de comptes "faux ou abusifs" au point d'empêcher des millions de tentatives tous les jours.