Plein écran
© REUTERS

C’est officiel: la PS5 sortira fin 2020

La rumeur circulait depuis plusieurs mois mais c'est désormais officiel: la nouvelle console de Sony, qui s’appellera bien la Playstation 5, sera commercialisée à la fin de l’année 2020. Le constructeur japonais l’a confirmé dans un article de blog après un long entretien avec le site spécialisé Wired.

Jim Ryan, président de Sony Interactive Entertainment Europe, annonce que la console sera disponible dans nos contrées pour les fêtes de fin d’année. Ce qui n'est évidemment pas une surprise puisque sa principale concurrente, la Xbox Scarlett, sortira également à cette période.

On ignore encore à quel prix sera vendue la successeure de la PS4 mais des rumeurs tablent sur un prix oscillant entre 400 et 500 euros. 

Une nouvelle manette

Au niveau des caractéristiques, la PS5 portera un disque dur SSD, permettant des temps de chargement bien plus rapides que sa devancière. Elle embarquera un lecteur Blu-Ray 4K et disposera d’une toute nouvelle manette, laquelle ne porte pas encore de nom. Sa fonction de vibration a été améliorée avec la technologie haptique. Elle permet de ressentir une plus grande variété de réactions qu’auparavant. “S’écraser contre un mur dans une course de voitures apporte un ressenti bien différent que celui d’un tacle sur un terrain de football. Vous pouvez même courir dans l’herbe et ressentir les sensations de marcher dans la boue”, illustre Sony.

Les boutons L2 et R2 de la manette ont également été revus, avec des “déclencheurs adaptatifs”. Les développeurs pourront en programmer la résistance de manière à pouvoir ressentir la sensation de serrer fortement un arc à flèche ou celle de l’accélération d’un véhicule tout-terrain sur un terrain rocheux. 

Rétrocompatibilité

Sony a également confirmé la rétrocompatibilité des jeux PS4.

  1. Quatre Belges sur dix ne sécurisent pas l'accès à leur smartphone

    Quatre Belges sur dix ne sécurisent pas l'accès à leur smartphone

    Jusqu'à 43% des Belges ne sécurisent pas l'accès à leur smartphone avec un code ou une empreinte digitale. Et lorsque des mots de passe sont utilisés, 38% disent utiliser systématiquement les mêmes, selon des chiffres publiés jeudi par SpotIT, une société belge experte pour la sécurité des réseaux. Si trois quarts des sondés (76%) sécurisent leur maison contre le cambriolage, ils sont à peine 35% à se protéger en ligne, illustre l'étude.