Plein écran
© EPA

“C’est toi sur cette vidéo?”: ne vous faites pas avoir par ce virus sur Messenger

Une arnaque circule actuellement sur Messenger, le service de messagerie de Facebook. Si l’un de vos contacts vous envoie un fichier en vous demandant si c’est bien vous sur la vidéo, ne l’ouvrez surtout pas.

L’arnaque à la vidéo est de retour sur Facebook. Ces derniers jours, de nombreux internautes ont reçu un lien envoyé via Messenger accompagnée de la phrase “C’est toi dans cette vidéo?”, qui donne forcément envie de cliquer. Mais ne cédez surtout pas à la curiosité, car il s’agit en réalité d'une arnaque.

Après avoir cliqué sur la vidéo, l’utilisateur est invité à entrer son login et son mot de passe Facebook, permettant ainsi aux hackers de voler ses données personnelles et d’envoyer le fichier à tous ses contacts sur Facebook.

Le phénomène se propage si rapidement que la gendarmerie de l’Indre, en France, a mis en garde les internautes. Mounir Mahjoubi, l’ancien secrétaire d’État français chargé du numérique, a également alerté sur les dangers de ce virus sur Twitter. “Grosse épidémie en ce moment sur Facebook : surtout, ne cliquez pas et ne donnez pas votre mot de passe. Il s’agit de voleurs d’identité”, a-t-il prévenu.

Que faire si vous avez ouvert la vidéo?

Si vous êtes tombé dans le piège, allez immédiatement dans les paramètres de votre compte Facebook, puis dans la catégorie “sécurité et connexion” et changez votre code d’accès.

  1. L'expérience sociale sur le coronavirus victime de détournements

    L'expérien­ce sociale sur le coronavi­rus victime de détourne­ments

    La vidéo de l’initiative citoyenne “Would You React?” consacrée au racisme anti-asiatique en lien avec le coronavirus Covid-19 et tournée dans le métro bruxellois fait l’objet de détournements sur les réseaux sociaux, alerte dimanche son auteur, Jonathan Lambinet. Suite aux milliers de vues d’une publication trompeuse, l’Agence France-Presse (AFP) y a même consacré vendredi un article de fact-checking, recadrant la caméra cachée qui met en scène des actrices à la base des -fausses- agressions.