Plein écran
© Capture d'écran

"Carolofornie", Charleroi à travers les yeux des Carolos

Souvent décriée, la ville de Charleroi doit sans cesse trouver la parade pour faire mentir une réputation qui lui colle à la peau. Les Carolos vivent cet opprobre au jour le jour, redoublent d'énergie pour rétablir l'optimisme et défendre leur région mais manquent parfois de moyens pour agir. "Carolofornie.be" tente de renverser quelque peu l'image négative du Pays noir dans l'inconscient collectif...

  1. La Ville de Charleroi donne plus d’argent que prévu pour équiper numériquement ses élèves

    La Ville de Charleroi donne plus d’argent que prévu pour équiper numérique­ment ses élèves

    La crise sanitaire liée à la Covid-19 a poussé les instances régionales à fermer les établissements scolaires dès le mois de mars. Durant le confinement, les équipes éducatives ont dû faire preuve d’ingéniosité et d’une grande force d’adaptation pour permettre aux élèves de garder le contact avec l’école. Malheureusement, elles ont été confrontées à la fracture numérique des étudiants. Cette fracture n’a pas permis à tous d’avoir accès aux mêmes ressources numériques et cela a creusé les inégalités.
  1. “Tones and I” empoche 12 millions de dollars grâce à son tube Dance Monkey
    Play

    “Tones and I” empoche 12 millions de dollars grâce à son tube Dance Monkey

    3 décembre
  2. Donald Trump continue de se proclamer vainqueur dans un discours de 46 minutes
    Play

    Donald Trump continue de se proclamer vainqueur dans un discours de 46 minutes

    3 décembre