Plein écran
Pour exploiter les failles existantes au niveau des protocoles de communication des fax, les hackers n'ont besoin que du numéro de fax de la société visée, lequel numéro est très souvent facile à obtenir. © getty

Des hackers peuvent infiltrer un réseau à l'aide d'un simple fax

Les fax sont peut-être démodés mais de nombreuses entreprises en disposent encore d'un exemplaire. Et ces appareils représentent un risque en matière de sécurité informatique, selon une enquête menée par Check Point. Les chercheurs de cette société américaine de sécurité informatique ont montré que des pirates informatiques peuvent infiltrer n'importe quel réseau d'une entreprise ou d'un domicile en utilisant une imprimante-fax.

Pour exploiter les failles existantes au niveau des protocoles de communication des fax, les hackers n'ont besoin que du numéro de fax de la société visée, lequel numéro est très souvent facile à obtenir.

Les chercheurs de Check Point sont parvenus à pirater un réseau au départ d'une imprimante-fax HP mais les mêmes protocoles de communication sont utilisés par des millions d'autres appareils de ce type d'autres marques, soulignent-ils.

Check Point dit encore avoir mis au point, en collaboration avec HP, un logiciel correcteur, sous la forme d'une mise à jour, permettant de supprimer ce risque de sécurité.

  1. Quatre Belges sur dix ne sécurisent pas l'accès à leur smartphone

    Quatre Belges sur dix ne sécurisent pas l'accès à leur smartphone

    Jusqu'à 43% des Belges ne sécurisent pas l'accès à leur smartphone avec un code ou une empreinte digitale. Et lorsque des mots de passe sont utilisés, 38% disent utiliser systématiquement les mêmes, selon des chiffres publiés jeudi par SpotIT, une société belge experte pour la sécurité des réseaux. Si trois quarts des sondés (76%) sécurisent leur maison contre le cambriolage, ils sont à peine 35% à se protéger en ligne, illustre l'étude.