Plein écran

Facebook rachète Instagram: stop ou encore?

Depuis que l'ogre du web a jeté son dévolu sur son ambitieux concurrent indépendant, les utilisateurs du réseau de partage de photos rétro quittent le navire. Que faire pour s'adapter à ce transfert et aux "risques" qu'il comporte?

La tension est palpable, la désapprobation est claire. Depuis que Mark Zuckerberg et sa bande ont absorbé l'icône moderne de la photo "vintage" (30 millions d'utilisateurs), c'est le sauve-qui-peut général. Les menaces de départ s'accumulent: on efface tout, on cache l'argenterie et on prend le large, à la recherche d'une terre d'exil, d'un site paisible, loin des 800 millions d'utilisateurs Facebook et de Big Brother.

Si ces réactions semblent un tantinet excessives, il existe, pour les plus angoissés, des solutions pour se préparer à la venue du nouveau propriétaire ou d'autres refuges similaires si la déception est trop grande.

Sauver les meubles
Comment sauvegarder ses photos Instagram? Comme l'explique le site Mashable, il existe de nombreux outils d'exportation de vos données Instagram. Passage en revue des principaux:

Instaport vous permettra de transférer vos photos vers un fichier compressé sur votre disque dur ou sur d'autres réseaux sociaux.

Copygram consiste en une version desktop de l'application mobile et facilite dès lors la sauvegarde des fichiers sélectionnés.

Instadesk est un outil de lecture et de gestion de photos Instagram (sous Mac), disponible à l'achat sur l'AppStore.

SocialFolders fonctionne de la même manière que Drop Box et synchronise vos données stockées sur les différents réseaux sociaux (Twitter, Facebook, Flickr, Google Docs, YouTube, Instagram...)

Pinweel, l'Instagram semi-privé
L'application iPhone Pinweel est gratuite et offre depuis peu un service assez similaire à celui d'Instagram. Un avantage supplémentaire toutefois: dotée d'une panoplie de filtres aussi fournie que son concurrent, Pinweel simplifie en outre le partage privé. Seules les personnes autorisées pourront ainsi accéder à certains albums. Les photos moins intimes peuvent par contre être partagées publiquement sur le réseau Pinweel mais aussi sur Facebook, Twitter, etc. Une version Android est en cours d'élaboration.

Bref, pas de panique, l'alternative existe.