Plein écran
© REUTERS

Facebook va fournir les adresses IP des auteurs de contenus haineux à la justice

Facebook a accepté de fournir à la justice française l'adresse IP des auteurs de propos haineux sur internet, a déclaré mardi le secrétaire d'Etat au Numérique, Cédric O, dans une interview à Reuters. Il a précisé que c'était une décision spécifique à la France de la part du média social américain.

"Ils nous ont annoncé que (...), eu égard aux discussions qu'ils ont eues avec nous, ils allaient transmettre les adresses IP pour les contenus de haine en ligne qui seraient demandées par la justice. Ce qui est une énorme nouvelle", a-t-il dit. "Cela veut dire que le processus judiciaire va pouvoir se dérouler normalement. C'est vraiment très important, ils ne vont le faire que pour la France", a-t-il ajouté.

Jusqu'ici, quand la justice française demandait des adreses IP, Facebook ne les donnait que s'il s'agissait de dossiers relevant du terrorisme ou de la pédo-pornographie. "Sur les sujets haine en ligne, ils ne les donnaient pas", a rappelé Cédric O. 

  1. Quatre Belges sur dix ne sécurisent pas l'accès à leur smartphone

    Quatre Belges sur dix ne sécurisent pas l'accès à leur smartphone

    Jusqu'à 43% des Belges ne sécurisent pas l'accès à leur smartphone avec un code ou une empreinte digitale. Et lorsque des mots de passe sont utilisés, 38% disent utiliser systématiquement les mêmes, selon des chiffres publiés jeudi par SpotIT, une société belge experte pour la sécurité des réseaux. Si trois quarts des sondés (76%) sécurisent leur maison contre le cambriolage, ils sont à peine 35% à se protéger en ligne, illustre l'étude.