Plein écran
© getty

Google Maps va désormais indiquer la présence des radars

L'application Google Maps est en train d'introduire une nouvelle fonctionnalité qui devrait très vite ravir les utilisateurs. Le signalement de la présence de radars sur le trajet des conducteurs est mis en place par Google Maps. Des symboles apparaissent sur la carte et un avertissement sonore est lancé pour les prévenir à l'approche d'un contrôle de vitesse. Une fonctionnalité tirée de Waze encore en phase de test mais déployée à un plus grand nombre d'utilisateurs.

À la fin de l'année 2018, Google Maps testait déjà, selon le site phonandroid.com, le signalement des radars et accidents. Cette fonctionnalité en était à ses débuts car elle n'était qu'en phase test avec peu d'utilisateurs.

Ce jeudi, comme le rapporte Android Police, de nouvelles options sont apparues et sont désormais proposées à un nombre de plus en plus important de personnes. Google Maps ne se contente pas d'indiquer de plus vagues "zones de danger" mais directement la position des contrôles de vitesse. En plus de ce symbole visuel, l'utilisateur est prévenu par le biais d'avertissements vocaux.

Plein écran
© Android Police

Fonction héritée de Waze

Propriété de Google depuis 2013, Waze utilise cette fonctionnalité depuis le lancement de l'application et est très appréciée des utilisateurs. Elle pourrait redonner à Google Maps plus d'attrait, à l'heure où l'application est délaissé par les automobilistes.

Il y a quelques mois déjà, Google avait ajouté les vitesses maximales autorisées sur les différents tronçons.

Encore en phase test

Impossible pour l'heure de connaître à quel moment la fonctionnalité sera déployée sur tous les appareils. Rien ne certifie en effet que le géant du web la déploiera sur tous les terminaux à l'issue de son test.

En novembre dernier, un bouton permettant de rapporter la localisation d'un accident sur la route était apparu sur l'application. Une fonction que Waze utilise également depuis plusieurs années.

  1. Quatre Belges sur dix ne sécurisent pas l'accès à leur smartphone

    Quatre Belges sur dix ne sécurisent pas l'accès à leur smartphone

    Jusqu'à 43% des Belges ne sécurisent pas l'accès à leur smartphone avec un code ou une empreinte digitale. Et lorsque des mots de passe sont utilisés, 38% disent utiliser systématiquement les mêmes, selon des chiffres publiés jeudi par SpotIT, une société belge experte pour la sécurité des réseaux. Si trois quarts des sondés (76%) sécurisent leur maison contre le cambriolage, ils sont à peine 35% à se protéger en ligne, illustre l'étude.