Plein écran
© DR

Google permet les demandes de suppression de résultats

Droit à l'oubliLe géant américain Google a ouvert aux Européens la possibilité de demander à être "oublié" par ses services de recherche sur internet, se conformant ainsi à une décision de la Cour européenne de justice.

La justice européenne a estimé le 13 mai que les particuliers avaient le droit de faire supprimer des résultats de recherche les liens vers des pages comportant des informations personnelles les concernant, notamment si elles sont périmées ou inexactes, en s'adressant directement à l'exploitant du moteur de recherche.

Pour se conformer à cette décision, le géant américain, de loin le premier site mondial de recherche sur internet, a lancé jeudi soir un formulaire en ligne accessible aux Européens et leur permettant de demander la suppression de résultats de recherche.

"L'arrêt implique pour Google de faire des arbitrages difficiles entre le droit à l'oubli d'un particulier et le droit à l'information du public", a souligné un porte-parole du groupe, dans une déclaration envoyée à l'AFP.

Google va mettre en place un comité consultatif pour l'aider à fixer l'équilibre entre ces deux impératifs.

  1. La 5G sera déployée en Wallonie après évaluation

    La 5G sera déployée en Wallonie après évaluation

    Les nouveaux déploiements technologiques en matière de transmission des données, dont la 5G, se feront après évaluation sur le plan environnemental, de la santé publique, de l'efficacité économique, de la sécurité des données et de respect de la vie privée, est-il écrit dans la déclaration de politique régionale de la coalition PS-MR-Ecolo. Le futur gouvernement veillera par ailleurs à la situation des personnes électrosensibles et préservera des lieux protégés des rayonnements non ionisants.
  2. L’excentrique Jack Ma fait ses adieux à Alibaba
    Mise à jour

    L’excentrique Jack Ma fait ses adieux à Alibaba

    À l'occasion de son 55e anniversaire, le multimilliardaire Jack Ma se met officiellement en retrait ce mardi du géant du commerce en ligne Alibaba. L'homme d'affaires, connu pour son excentricité et des selfies pris avec des dirigeants étrangers, envisage de mettre sa fortune -estimée à 41 milliards de dollars, soit 36,8 milliards d'euros- au service de son premier amour, l'éducation, et suivre les pas de son modèle: le fondateur de Microsoft Bill Gates, retiré des affaires pour devenir l'un des plus généreux philanthropes du globe.