Plein écran
© reuters

Huawei s'engage à ne pas espionner

La société de technologies chinoise Huawei est prête à signer des contrats avec des nations étrangères dans lesquels elle s'engage à ne pas utiliser ses supports comme outils d'espionnage, a fait savoir le président de Huawei Liang Hua.

Huawei, spécialiste des équipements pour les réseaux mobiles, est soupçonné par les Etats-Unis d'espionnage pour le compte de Pékin, ce que Huawei a toujours nié.

Selon M. Liang, il n'y a pas de loi en Chine qui contraigne les entreprises à collecter des données ou à équiper leurs appareils de fonctions cachées.

  1. Les données personnelles de 49 millions "d'influenceurs" sur Instagram en accès libre sur internet

    Les données personnel­les de 49 millions "d'influen­ceurs" sur Instagram en accès libre sur internet

    Facebook a une nouvelle fois montré ses faiblesses en matière de protection des données personnelles de ses utilisateurs. Instagram, détenu par l’entreprise américaine, tentait ce 20 mai de comprendre comment les informations privées de plus de 49 millions d’usagers “influenceurs” du réseau de partage de photos avaient pu figurer dans une base de données non sécurisée.