Plein écran
© reuters

Huawei s'engage à ne pas espionner

La société de technologies chinoise Huawei est prête à signer des contrats avec des nations étrangères dans lesquels elle s'engage à ne pas utiliser ses supports comme outils d'espionnage, a fait savoir le président de Huawei Liang Hua.

Huawei, spécialiste des équipements pour les réseaux mobiles, est soupçonné par les Etats-Unis d'espionnage pour le compte de Pékin, ce que Huawei a toujours nié.

Selon M. Liang, il n'y a pas de loi en Chine qui contraigne les entreprises à collecter des données ou à équiper leurs appareils de fonctions cachées.

  1. Quatre Belges sur dix ne sécurisent pas l'accès à leur smartphone

    Quatre Belges sur dix ne sécurisent pas l'accès à leur smartphone

    Jusqu'à 43% des Belges ne sécurisent pas l'accès à leur smartphone avec un code ou une empreinte digitale. Et lorsque des mots de passe sont utilisés, 38% disent utiliser systématiquement les mêmes, selon des chiffres publiés jeudi par SpotIT, une société belge experte pour la sécurité des réseaux. Si trois quarts des sondés (76%) sécurisent leur maison contre le cambriolage, ils sont à peine 35% à se protéger en ligne, illustre l'étude.