Plein écran
© getty

Kim Dotcom s'excuse des ratés de son nouveau site

Le fondateur de Megaupload, réclamé par les Etats-Unis pour violation de droits d'auteur, s'est excusé mardi des ratés enregistrés par son nouveau site de partage de fichiers, Mega, victime selon lui de son succès.

Plein écran
© reuters
Plein écran
© afp

"La publicité mondiale dont a bénéficié le lancement de Mega est tout simplement trop importante à gérer pour notre start-up. Je m'excuse pour la faible qualité de nos services", a déclaré sur son compte Twitter Kim Schmitz, qui a changé son nom en Kim Dotcom.

Lancé dimanche, soit un an exactement après la perquisition du manoir de Kim Schmitz par la police néo-zélandaise, mega.co.nz a attiré un million de visiteurs au cours des 14 premières heures et plus de 500.000 utilisateurs inscrits, selon son fondateur.

Une équipe travaille sans relâche pour résoudre les difficultés rencontrées et le site devrait fonctionner normalement d'ici 48 heures, a précisé mardi le sulfureux Allemand de 39 ans, qui a refusé de donner des chiffres actualisés sur la fréquentation du site.

"Si je vous le disais (...), vous ne me croiriez pas. Je ne peux pas le croire moi-même. Alors je ne le dis pas", a-t-il ajouté. Kim Schmitz est actuellement en liberté sous caution en Nouvelle-Zélande, où il vivait au moment de son arrestation fin janvier 2011.

Mega.co.nz se présente comme un service de stockage en ligne (en réseau virtuel "Cloud") de type Dropbox ou Google Drive mais il propose 50 GB de stockage, une offre supérieure à ses concurrents.

  1. Amazon ouvre son premier grand supermarché sans caisse

    Amazon ouvre son premier grand supermar­ché sans caisse

    Le groupe Amazon a inauguré mardi à Seattle (nord-ouest des Etats-Unis) son premier grand supermarché sans caisse. Il recourt à la même technologie que celle utilisée jusqu'ici dans de plus petites surfaces, les supérettes Amazon Go. Les responsables du magasin peuvent contrôler la quantité exacte des marchandises emportées à l'aide de caméras, de logiciels, de capteurs et du smartphone du client. Celui-ci quitte simplement le magasin sans passage à la caisse et recevra sa note de façon numérique.
  2. L'expérience sociale sur le coronavirus victime de détournements

    L'expérien­ce sociale sur le coronavi­rus victime de détourne­ments

    La vidéo de l’initiative citoyenne “Would You React?” consacrée au racisme anti-asiatique en lien avec le coronavirus Covid-19 et tournée dans le métro bruxellois fait l’objet de détournements sur les réseaux sociaux, alerte dimanche son auteur, Jonathan Lambinet. Suite aux milliers de vues d’une publication trompeuse, l’Agence France-Presse (AFP) y a même consacré vendredi un article de fact-checking, recadrant la caméra cachée qui met en scène des actrices à la base des -fausses- agressions.