Plein écran

L'internet belge hacké

La zone des noms de domaine ".be" serait attaquée depuis dimanche par un réseau d'ordinateurs hackés, aussi appelé botnet, peut-on lire lundi sur le site internet de Data News.
 
Le directeur général de DNS.be, Philip Du Bois, ne sait pas de quel endroit provient l'attaque mais il a prévenu la Computer Emergency Response Team (CERT) et la Federal Computer Crime Unit (FCCU).
 
Le gestionnaire de domaines DNS.be reçoit depuis dimanche jusqu'à 6 fois plus de demandes sur ses serveurs que d'habitude. Deux serveurs ".be" ont été perturbés pendant une quarantaine d'heures, rendant les sites webs difficilement ou pas du tout accessibles.
 
"Nous avons introduit une plainte auprès du FCCU et nous espérons que les criminels pourront être identifiés", a indiqué Philip Du Bois.
Ce n'est pas la première fois qu'une attaque de ce type a lieu, d'après M. Du Bois. Des attaques similaires auraient eu lieu récemment au Chili, aux Pays-Bas et en Slovénie.
 
Les utilisateurs d'internet ne devraient pas remarquer le problème rencontré par DNS.be car le gestionnaire des domaines belges peut se rabattre sur un réseau externe anycast avec 41 noms de serveurs, d'après Data News. (belga)

  1. La 5G sera déployée en Wallonie après évaluation

    La 5G sera déployée en Wallonie après évaluation

    Les nouveaux déploiements technologiques en matière de transmission des données, dont la 5G, se feront après évaluation sur le plan environnemental, de la santé publique, de l'efficacité économique, de la sécurité des données et de respect de la vie privée, est-il écrit dans la déclaration de politique régionale de la coalition PS-MR-Ecolo. Le futur gouvernement veillera par ailleurs à la situation des personnes électrosensibles et préservera des lieux protégés des rayonnements non ionisants.
  2. L’excentrique Jack Ma fait ses adieux à Alibaba
    Mise à jour

    L’excentrique Jack Ma fait ses adieux à Alibaba

    À l'occasion de son 55e anniversaire, le multimilliardaire Jack Ma se met officiellement en retrait ce mardi du géant du commerce en ligne Alibaba. L'homme d'affaires, connu pour son excentricité et des selfies pris avec des dirigeants étrangers, envisage de mettre sa fortune -estimée à 41 milliards de dollars, soit 36,8 milliards d'euros- au service de son premier amour, l'éducation, et suivre les pas de son modèle: le fondateur de Microsoft Bill Gates, retiré des affaires pour devenir l'un des plus généreux philanthropes du globe.