Plein écran
© belga

La fin de Facebook le 28 janvier? (vidéo)

Anonymous a annoncé qu'il attaquerait Facebook ce samedi 28 janvier dans une vidéo postée ce lundi sur Youtube.

"Une guerre en ligne a commencé entre les Anonymous, le peuple et le gouvernement des États-Unis", indique le collectif Anonymous dans cette nouvelle vidéo. D'après eux, le report de la loi américaine contre le piratage ne garantit pas le droit des internautes. 

Depuis l'arrêt du site de téléchargement Megaupload et l'interpellation de son créateur, de nombreux sites officiels ont déjà été victimes de piratage, comme celui du ministère américain de la Justice, celui de l'Elysée ou encore le site de Sony. On ignore encore cependant si on peut attribuer ces perturbations au groupe Anonymous.

Une nouvelle vidéo
Après de nombreuses rumeurs qui affirmaient que les hackers s'en prendraient également aux réseaux sociaux Facebook et Twitter et ensuite des démentis, voilà qu'une nouvelle vidéo postée ce lundi sur le site de partage Youtube relance le débat. Dans cette vidéo, les hackers prévoient, en effet, d'anéantir Facebook et ce avec l'aide des internautes américains.

Facebook anéanti samedi
D'après les dires de ce nouveau message, l'attaque serait prévue pour ce samedi 28 janvier à midi. Le fuseau horaire n'y est cependant pas précisé mais étant donné que le collectif fait appel au peuple américain, on croit comprendre qu'il pourrait s'agir du fuseau horaire de Washington.

Anonymous a besoin de l'aide du peuple
Les hackers indiquent qu'ils ne peuvent agir seuls, cette fois. D'après eux, Facebook est extrêmement difficile à pirater. "Il est vrai que Facebook dispose d'au moins 60.000 serveurs mais il est tout de même possible de l'anéantir". "Anonymous a besoin de l'aide du peuple". Ceux-ci donnent donc des instructions précises aux internautes mécontents qui voudraient les aider à savoir "Téléchargez Low Orbit Ion Cannon (LOIC) et exécutez ce programme ce samedi à midi précise". "Voulez-vous prendre part à la plus grande protestation Internet et à la première guerre cybernétique officiel?", demande la vidéo qui indique que le "blackout est en cours".

Depuis la diffusion de cette vidéo, les commentaires vont bon train. Nombreux sont ceux qui s'interrogent sur les raisons pour lesquelles Anonymous s'en prendrait à Facebook, un site tant apprécié par les internautes. Pour certains, ce serait le manque de réactivité de Mark Zuckerberg qui aurait tardé à exprimer son opposition à la loi américaine contre le piratage qui serait à l'origine de cette potentielle attaque.

Quoi qu'il en soit, il est encore difficile d'affirmer à cette heure que les menaces sont sérieuses. Anonymous avait déjà promis la fin de Facebook le 5 novembre dernier sans que rien ne se passe. (CB)