Plein écran
© photo_news

La nouvelle fonctionnalité Waze bien pratique en hiver

La célèbre application de navigation vous indique désormais les routes enneigées. Une fonctionnalité qui évitera peut-être aux automobilistes qui n’ont pas chaussé leurs pneus hiver d’avoir des sueurs froides.

  1. Waze se défend contre les attaques de plusieurs communes

    Waze se défend contre les attaques de plusieurs communes

    Waze Belgium, la société qui exploite l'application mobile de mobilité Waze, a dénoncé dimanche dans un communiqué diffusé sur sa page Facebook les "fausses informations" diffusées dans plusieurs médias par plusieurs communes du Brabant flamand. Ces dernières se plaignaient samedi de voir le trafic automobile augmenter sur les voiries locales pendant les heures de pointe, dénonçant l'utilisation de Waze qui permet d'éviter les embouteillages. Des mesures répressives à l'encontre des utilisateurs sont entrées en vigueur ou envisagées.
  2. Google Maps va désormais indiquer la présence des radars

    Google Maps va désormais indiquer la présence des radars

    L'application Google Maps est en train d'introduire une nouvelle fonctionnalité qui devrait très vite ravir les utilisateurs. Le signalement de la présence de radars sur le trajet des conducteurs est mis en place par Google Maps. Des symboles apparaissent sur la carte et un avertissement sonore est lancé pour les prévenir à l'approche d'un contrôle de vitesse. Une fonctionnalité tirée de Waze encore en phase de test mais déployée à un plus grand nombre d'utilisateurs.
  3. Père Fouettard banni de Facebook: “Ce n’est pas à une entreprise américaine de déterminer ce qui est permis ou pas”

    Père Fouettard banni de Facebook: “Ce n’est pas à une entreprise américaine de déterminer ce qui est permis ou pas”

    Les photos et vidéos du Père Fouettard sont désormais interdites sur Facebook et Instagram. Le règlement intérieur des deux réseaux sociaux a été adapté en conséquence, a rapporté l’entreprise mardi lors d’une conférence de presse. Pour Ignace Glorieux, professeur de sociologie à la VUB, la nouvelle règle de Facebook va trop loin. “Ce n’est pas à une entreprise américaine de décider ce qui est permis ou pas”, critique-t-il dans Het Laatste Nieuws.