Plein écran
Vietnam, 2007 © Na-Son Nguyen

La véritable histoire de cette photo virale

NépalMéfiez-vous des réseaux sociaux, enclins à déformer la vérité sans trop de scrupules: certains posts trichent parfois avec la bonne cause qu'ils prétendent servir. Telle pourrait être la leçon à retenir des multiples vies de cette photographie devenue virale.

Un petit garçon qui réconforte sa soeur après le séisme meurtrier au Népal. Difficile de ne pas se laisser attendrir par cette photo. Sauf qu'elle n'a pas été prise dans ce pays et qu'elle ressurgit régulièrement quand il s'agit de toucher les gens, dévoilent lundi les médias flamands.

Légende sucrée
Associée notamment au Népal et à la Syrie sur Facebook et Twitter, l'image originale est en fait l'oeuvre du photographe vietnamien Na-Son Nguyen, dont la mention de copyright n'apparaît pas dans ses versions retouchées. Elle a été saisie en 2007 dans la province de Ha Giang, au Vietnam. Après l'avoir partagée en ligne, son auteur a été dépassé par sa diffusion.

Bla-bla
"Des amis m'ont averti il y a trois ans que des pages Facebook vietnamiennes utilisaient ma photo pour récolter plus de 'like'", a écrit Na-Son Nguyen au quotidien De Morgen. "Avec une histoire dramatique inventée. Les enfants étaient des petits orphelins, leur mère était décédée, leur mère adoptive ne s'occupait pas d'eux, bla-bla-bla. Plus tard, j'ai remarqué que des pages d'autres pays reprenaient ma photo également. Tout à coup, c'étaient des orphelins de Birmanie, des enfants de la guerre en Syrie, etc.", a-t-il expliqué. "J'essaie de temps en temps de rectifier les informations erronées. Ce dont j'ai surtout peur, c'est que la photo soit utilisée à de mauvaises fins", a indiqué le collaborateur de l'agence AP, finalement découragé par la quantité d'occurrences.

Contexte innocent
Le contexte dans lequel le cliché a été immortalisé est en réalité tout autre, et d'ailleurs pas dramatique. Les deux enfants n'étaient pas orphelins, leurs parents étaient partis travailler dans les champs familiaux.

Moment mignon
"Je me trouvais dans un petit village pauvre dans le nord du Vietnam, où vit le peuple hmong. J'ai vu un groupe d'enfants en train de jouer et je me suis arrêté. Certains enfants plus âgés parlaient vietnamien, mais les plus jeunes ne connaissaient que le dialecte hmong", a raconté Na-Son Nguyen. La petite fille a pris peur de cet inconnu et de son appareil. "Elle s'est mise à pleurer et son grand frère l'a agrippée pour la consoler. C'était un moment si mignon que j'ai pris une photo", s'est-il justifié en toute simplicité.