Plein écran

Mega submergé par l'euphorie du web

Le fondateur de Megaupload.com, sous la menace d'une extradition vers les Etats-Unis qui veulent le juger pour violation de droits d'auteur, a officiellement lancé dimanche un nouveau site de partage de fichier baptisé Mega, submergé dès les premières heures.

Kim Dotcom a annoncé l'ouverture du site mega.co.nz dimanche à 06H48 en Nouvelle Zélande (18H48, heure belge, samedi), un an exactement après la perquisition par la police néo-zélandaise de sa vaste propriété à Auckland (nord).

Kim Schmitz, qui a changé son nom en Kim Dotcom, est actuellement en liberté sous caution en Nouvelle-Zélande, où il vivait au moment de son arrestation à la suite de ce raid.

"100.000 utilisateurs en moins d'une heure" puis "250.000 utilisateurs inscrits. La capacité des serveurs à son maximum. Ca devrait aller mieux une fois retombée l'euphorie initiale. Wow! !", s'est félicité l'Allemand sur son compte Twitter.

Le nouveau site était inaccessible dimanche vers 05H00 GMT, et ce depuis plusieurs heures.

Mega.co.nz se présente comme un service de stockage en ligne de type Dropbox ou Google Drive mais il propose 50 GB de stockage, une offre nettement supérieure à ses concurrents.

Kim Dotcom l'a annoncé hyper sécurisé et plus puissant que Megaupload, fermé il y a un an par les autorités américaines. Défiant ouvertement la Maison Blanche, il a publié un court tweet sur le compte @BarackObama, un quart d'heure avant l'activation du site: "15 minutes".

Kim Dotcom, de nationalité allemande, est sous la menace d'une extradition aux Etats-Unis, qui veulent le juger pour violation de droits d'auteur. L'audience pour l'extradition a été repoussée deux fois et est à présent fixée à août 2013.

  1. Amazon ouvre son premier grand supermarché sans caisse

    Amazon ouvre son premier grand supermar­ché sans caisse

    Le groupe Amazon a inauguré mardi à Seattle (nord-ouest des Etats-Unis) son premier grand supermarché sans caisse. Il recourt à la même technologie que celle utilisée jusqu'ici dans de plus petites surfaces, les supérettes Amazon Go. Les responsables du magasin peuvent contrôler la quantité exacte des marchandises emportées à l'aide de caméras, de logiciels, de capteurs et du smartphone du client. Celui-ci quitte simplement le magasin sans passage à la caisse et recevra sa note de façon numérique.
  2. L'expérience sociale sur le coronavirus victime de détournements

    L'expérien­ce sociale sur le coronavi­rus victime de détourne­ments

    La vidéo de l’initiative citoyenne “Would You React?” consacrée au racisme anti-asiatique en lien avec le coronavirus Covid-19 et tournée dans le métro bruxellois fait l’objet de détournements sur les réseaux sociaux, alerte dimanche son auteur, Jonathan Lambinet. Suite aux milliers de vues d’une publication trompeuse, l’Agence France-Presse (AFP) y a même consacré vendredi un article de fact-checking, recadrant la caméra cachée qui met en scène des actrices à la base des -fausses- agressions.