Plein écran
Nintendo lance la Switch Lite, sa nouvelle console portable. © RV

Nintendo présente sa nouvelle console portable

Nintendo a annoncé ce mercredi 10 juillet le lancement de la Switch Lite, une version plus petite, moins chère et exclusivement portable de sa console Switch, lancée en 2017.

La rumeur courait depuis quelques temps déjà, mais c’est aujourd'hui officiel: Nintendo va sortir une nouvelle console 100% nomade baptisée Switch Lite. Elle sortira le 20 septembre prochain et sera disponible en trois coloris: jaune, noir et bleu. Elle sera vendue au prix de 199 dollars aux États-Unis, soit probablement un peu moins de 200 euros chez nous.

Contrairement à la Nintendo Switch, il ne sera pas possible de connecter la Switch Lite à un téléviseur. Conçue pour une utilisation entièrement portable, elle ne possèdera pas non plus de contrôleurs dotés d’une fonction vibration. La console est également plus compacte et plus légère que sa grande sœur, avec un écran LED de 5,5 pouces, contre 6,2 pouces pour la Switch originale, et 275 grammes contre 398 grammes.

La plupart des jeux Switch existants seront compatibles avec la Switch Lite. Seuls certains d’entre eux possèderont certaines restrictions, notamment en ce qui concerne le jeu multijoueur.

La sortie de la Switch Lite ne signifie toutefois que sa grande sœur va disparaître. ”Les deux systèmes se complèteront et coexisteront sur le marché”, a assuré Doug Bowser, le président américain de Nintendo, au site The Verge. Les joueurs pourront d’ailleurs jouer ensemble via les deux consoles et les accessoires, tels que les Joy-Con et les Poké Ball Plus pourront être utilisés sur les deux versions.

  1. Facebook a supprimé 5,4 milliards de faux comptes en 2019

    Facebook a supprimé 5,4 milliards de faux comptes en 2019

    Facebook a affirmé mercredi avoir supprimé 5,4 milliards de faux comptes d'utilisateurs depuis le début de l'année, contre 2,1 milliards l'année dernière à la même période. Dans son rapport bi-annuel sur la transparence, le géant des réseaux sociaux explique avoir "amélioré ses capacités à détecter et bloquer" les créations de comptes "faux ou abusifs" au point d'empêcher des millions de tentatives tous les jours.