Plein écran
© Emojipedia

Personnages transgenres, mammouth et fondue savoyarde: voici les nouveaux émojis 2020

117 nouveaux émojis viendront faire leur apparition sur le clavier de votre smartphone courant 2020. Tour d’horizon. 

Le Consortium Unicode a dévoilé ce mercredi les nouveaux émojis des smartphones pour 2020. Une liste composée de 62 nouvelles sortes de personnages, d’animaux et d’objets, le chiffre gonfle à 117 avec les variantes de couleurs.

L’objectif, cette année encore, a été de rendre ces petits symboles plus inclusifs, de façon à ne discriminer personne. Un drapeau transgenre et un symbole transgenre ont ainsi été mis au point, tout comme des personnages non genrés (des hommes qui allaitent ou donnent le biberon, des femmes en costume, des hommes avec une robe et un voile blanc pour se marier…).

Du côté des animaux, des espèces disparues font leur apparition, avec le mammouth ou le dodo. L’ours polaire, le phoque, le castor, le ver de terre, le scarabée et la mouche ont maintenant droit à leur émoji. Certains objets très spécifiques ont aussi été ajoutés, comme la fondue savoyarde, le boomerang ou encore la tong.

  1. Amazon ouvre son premier grand supermarché sans caisse

    Amazon ouvre son premier grand supermar­ché sans caisse

    Le groupe Amazon a inauguré mardi à Seattle (nord-ouest des Etats-Unis) son premier grand supermarché sans caisse. Il recourt à la même technologie que celle utilisée jusqu'ici dans de plus petites surfaces, les supérettes Amazon Go. Les responsables du magasin peuvent contrôler la quantité exacte des marchandises emportées à l'aide de caméras, de logiciels, de capteurs et du smartphone du client. Celui-ci quitte simplement le magasin sans passage à la caisse et recevra sa note de façon numérique.
  2. L'expérience sociale sur le coronavirus victime de détournements

    L'expérien­ce sociale sur le coronavi­rus victime de détourne­ments

    La vidéo de l’initiative citoyenne “Would You React?” consacrée au racisme anti-asiatique en lien avec le coronavirus Covid-19 et tournée dans le métro bruxellois fait l’objet de détournements sur les réseaux sociaux, alerte dimanche son auteur, Jonathan Lambinet. Suite aux milliers de vues d’une publication trompeuse, l’Agence France-Presse (AFP) y a même consacré vendredi un article de fact-checking, recadrant la caméra cachée qui met en scène des actrices à la base des -fausses- agressions.